sarah-communication-iseg-paris

Parcours d’étudiant.e : Sarah Capelle, en 4e année à l’ISEG Paris

Rencontre avec Sarah Capelle, étudiante en 4e année au sein du campus de Paris. Elle nous parle de son parcours ISEGien et sa vision de l’avenir…

Peux-tu te présenter ?

Sarah : « Je m’appelle Sarah Capelle et j’ai 21 ans. J’ai intégré l’ISEG l’an passé, directement en troisième année de Bachelor.

J’ai d’abord validé un BAC technologique hôtellerie restauration au lycée hôtelier de Toulouse ; puis j’ai ensuite passé un BTS Responsable Hébergement à référentiel européen. Ce BTS m’a beaucoup appris notamment la rigueur. Cela m’a également permis d’acquérir un niveau en langues conséquent ; dans cette formation les cours étaient dispensés en français, en espagnol et en anglais.

J’ai eu l’occasion durant cette formation de faire des stages professionnalisants ; ce qui m’a apporté un regard mature de l’entreprise très tôt. J’ai notamment pu effectuer un stage à l’étranger. Plus précisément à Marbella en Espagne, dans un hôtel haut de gamme. J’étais en charge de tout l’événementiel de l’établissement.

Ce BTS a aussi été une chance car il m’a permis de découvrir le marketing et la communication. C’est grâce à ces premiers pas dans le milieu que j’ai eu l’envie d’en apprendre plus. Je me suis donc renseignée, c’est comme ça que j’ai découvert l’ISEG ! »

Quel est ton parcours à l’ISEG ?

Sarah : « J’ai d’abord intégré l’ISEG à Toulouse, directement en 3e année de Bachelor.

Étant donné que je venais d’un milieu extérieur à la communication et au marketing, j’ai démarré l’année avec une semaine de mise à niveau. Ça a beaucoup facilité l’intégration de tous les étudiants arrivés en cours du cursus de Bachelor ; en plus de nous apporter les bonnes bases, qui nous ont été utiles durant le reste de l’année.

Cette année a été pour moi très riche en expériences. En effet, nous avons eu l’occasion de mener à bien de nombreux projets et workshops !

En effet, tous les cours sont directement mis en application via des projets en groupe. Nous devons répondre à la problématique d’une entreprise ou d’une marque imposée par notre intervenant, afin de tester nos connaissances.

Le but de ces travaux est de nous apprendre à travailler en équipe sur des sujets et problématiques diverses, mais aussi de nous préparer pour les semaines de workshop ; avec de vrais annonceurs !

J’ai été ravie au fil de mon cursus à l’ISEG, de découvrir qu’il s’agit d’un parcours réellement professionnalisant !

Pour ma 4e année, j’ai décidé de rejoindre l’ISEG à Paris où j’ai intégré le MBA communication globale et stratégies d’influence.« 

Quel est le projet qui t’a le plus plu ?

L’un des temps fort de mon année de Bachelor fût le Challenge national. Il s’agit d’une semaine entière dédiée à un projet mettant en compétition les étudiants des sept campus de l’ISEG. Le but : arriver à la finale nationale, où il ne reste qu’une seule équipe par école afin de défendre son projet devant un jury.

Le Challenge national se déroule ainsi : en début de semaine nous sommes briefé par la marque annonceuse. Cette année là, c’était la marque bretonne Tipiak. Nous avons ensuite le reste de la semaine pour composer sur le sujet, afin de répondre au mieux aux attentes annoncées par la marque.

Des oraux sont ensuite organisés afin de faire une présélection du TOP 3 parmi tous les groupes de l’école. Puis finalement, la sélection du groupe finaliste qui représentera le campus lors de la finale.

J’ai eu la chance de travailler avec une équipe formidable et de disputer la finale nationale cette année là, à Paris !

Ça a été pour moi une expérience très enrichissante de part les émotions encourues : stress, intensité, fatigue, fierté, joie… Des moments qui resteront encrés dans mon parcours.

Sarah Capelle

Parle nous de ton stage

Sarah : « L’an dernier nous avons tous eu beaucoup de mal à obtenir un stage à cause de la crise du COVID-19.

J’ai tout de même réussi à trouver un stage en télétravail ; dans une entreprise parisienne nommée WanderWorld. Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans le secteur du tourisme ; qui propose des carnets de voyage pour les enfants.

En fonction de la destination, le carnet est personnalisé. Celui-ci contient des anecdotes et un plan de la ville, des coloriages, des jeux… le but étant de stimuler l’enfant loin des écrans tout en l’amusant.

J’ai pris énormément de plaisir à travailler pour cette entreprise en plein développement. J’ai également beaucoup appris car c’est une petite structure, j’avais donc beaucoup de tâches affiliés. La directrice avait une totale confiance en moi, ce qui est réellement motivant. »

Quelles sont les missions que tu as préféré ?

Sarah : « L’entreprise étant une petite structure, les missions qui m’étaient confiées étaient très variées.

Je n’ai pas eu à mener une « grosse » mission, mais plutôt plusieurs distinctes. Comme par exemple, un concours Instagram.

Je m’occupais notamment des réseaux pour le compte de l’entreprise ; je me suis donc rapprochée d’influences lifestyles et orientées familles. Le but étant de leur proposer des partenariats, leur offrir des carnets de voyages afin qu’elles puissent communiquer sur le produit et des codes promotionnels affiliés.

Durant la totalité de mon stage j’ai eu à coeur de faire augmenter l’interactivité des internautes notamment sur la page Instagram. Le nombre d’abonnés était conséquent mais ceux-ci n’étaient finalement pas vraiment « présents ». J’ai donc choisi de partager des stories régulières et quotidiennes. Celles-ci étaient animées par des quizz interactifs afin de communiquer avec nos utilisateurs, de les faire se sentir proche de nous, de notre entreprise. »

Quelles sont tes ambitions professionnelles ?

Sarah : « Pour être honnête, professionnellement je me cherche beaucoup en ce moment. Je n’ai pas intégré l’ISEG en ayant une idée professionnelle précise.

Comme nous le savons tous le milieu de la communication est vaste ; nous pouvons autant travailler pour une entreprise qu’une marque, où encore un organisme. Pour le moment, je souhaiterai travailler comme attachée de presse, pour une entreprise dans l’univers de la gastronomie, du tourisme ou de la mode. C’est très vaste ! (rires)

Je me laisse la deuxième partie de mon MBA afin d’affiner ce choix grâce aux nombreuses expériences qui m’attendent ! »

Retrouvez toute l’actu du campus sur le blog !