MASTER CLASS : rencontre avec Laëtitia Richez, Directrice communication chez Immersion

Chaque semaine, nous organisons pour nos étudiants de 3e année une rencontre avec un professionnel du marketing, de la communication ou du digital, sous forme de Master Class. Ces témoignages sont l’occasion, pour eux, de découvrir divers métiers et d’affiner ainsi leur projet professionnel et leur choix de MBA.

Les Master Classes sont animées exclusivement par nos étudiants qui endossent également le rôle de reporter ! À l’issue de la conférence ils doivent en effet, nous fournir un texte pertinent à publier sur notre blog.

C’est là toute la philosophie de l’ISEG : « Learning by doing » !

Découvrez l’article écrit par nos étudiants suite à leur rencontre avec Laëtitia Richez, Directrice communication chez Immersion.

Nous avons eu le plaisir d’accueillir Laëtitia Richez ancienne élève de l’ISEG qui, grâce au réseau, a décroché un poste de Directrice communication au sein de Immersion. Cette entreprise propose la réalité virtuelle comme outil de solutions immersives et collaboratives, depuis 25 ans, dans les domaines de l’industrie et de la recherche.

LA RÉALITÉ VIRTUELLE EN QUELQUES MOTS…

La réalité virtuelle existe depuis les années 1950/1970 mais a été durant fort longtemps assez abstraite et méconnue du grand public, jusqu’à 2014 où elle s’est démocratisée avec la reprise de la marque Oculus par Facebook et l’explosion des ventes de casques de réalité virtuelle.
La réalité virtuelle permet la simulation d’un environnement mais également une potentielle interaction ! C’est donc une immersion totale dans un univers choisi.

Pour les entreprises, cette nouvelle technologie permet de se plonger dans un projet, d’être plus créatif, plus précis et plus rapide.

C’est pourquoi ALSTOM, leader mondial sur son marché, est l’un des principaux clients de d’Immersion. Pour eux, la réalité virtuelle a trois avantages : la possibilité de montrer des projets de façon réelle à des clients ou futurs clients, travailler avec l’équipe technique et surtout l’innovation.
De plus en plus d’entreprises, dont certaines font partie du CAC40, font appel à Immersion afin d’utiliser les technologies 3D pour concevoir, produire, former, commercialiser et maintenir ces projets dans un cadre d’innovation.

Aujourd’hui, la réalité virtuelle est déjà utilisée pour former les astronautes, sensibiliser le public à des problématiques humanitaires, vaincre des phobies par exemple, mais cette technologie a un énorme potentiel et est promise à un avenir radieux.

ÊTRE COMMUNICANTE DANS UNE ENTREPRISE À RAYONNEMENT INTERNATIONAL

Laëtitia Richez est Directrice de la Communication chez Immersion. Elle est entourée de deux collaborateurs qui s’occupent du marketing et de l’événementiel. Cette organisation permet à l’entreprise d’avoir une vision globale avec des pôles qui fonctionnent parfaitement entre eux.

Occupant ce poste de communicante, elle doit couvrir différents aspects de la communication, interne ou externe, comme les relations médias, les réseaux sociaux, les newsletters, le site internet de l’agence, les relations publics, la réalisation de vidéos, la communication interne et la communication financière. Ce métier lui permet d’être extrêmement polyvalente et donc d’utiliser au quotidien sa palette de compétences, comme elle a pu nous le dire : « Ce qui est enrichissant c’est le fait que ce soit un métier transversal ».

Afin de communiquer de la meilleure des manières sur ce que propose l’agence Immersion au quotidien, il faut avoir certaines compétences bien définies comme une certaine organisation, une rédaction parfaite et maîtrisée, être force de proposition, être pédagogue car malgré une montée en puissance de la réalité virtuelle, elle reste encore peu évidente.

Le métier de communicant est un métier complexe qui demande de l’investissement, de l’engagement et du savoir-faire.

Cet article vous est proposé par Lucas Bournazel, Marvin Boissiere, Laura Bordas, Marie Bouyssou et Marion Carrier.

Fermer le menu