master-class-anne-charrier-parcours-The Links-Nantes

MASTER CLASS : Anne Charrier, un parcours guidé par l’amour de l’écriture

Lors d’une Master Class le 27 novembre dernier, les étudiants de l’ISEG Nantes ont pu rencontrer Anne Charrier conceptrice-rédactrice à l’agence The Links à Nantes. Elle leur a présenté son parcours et a donné de nombreux conseils. Retour sur cette rencontre.

Un rêve de cinéma

Le monde du cinéma a toujours attiré Anne Charrier. Elle se destinait à être scénariste. C’est donc tout naturellement qu’elle s’oriente vers des études de cinéma. Elle apprend à découper des films, utiliser des logiciels de montage et fait des stages dans des productions de films. Par amour de l’écriture, elle décide en parallèle de prendre des cours de conception-rédaction. La révélation se fait à ce moment. Anne Charrier décide alors de se concentrer sur ce domaine en poursuivant ses études dans une école de marketing.

Premier jour chez Publicis…

« Je suis toute seule. Il est 9 heures. Premier jour chez Publicis et là, il faut que ça envoi direct. »

Le saut dans le grand bain arrive lors de son premier jour de stage chez Publicis à Paris. A peine arrivée, on lui demande en 2h d’écrire une histoire. Celle-ci fut très appréciée par son maître de stage de l’époque. Anne Charrier continue son parcours à Nantes dans l’agence The Links où elle occupe depuis huit ans le poste de conceptrice-rédactrice. Elle a ainsi pour mission de traduire, de manière créative, les messages des annonceurs.

The Links, une agence nantaise en pleine mutation

The Links est une agence de communication indépendante qui appartient à un groupe indépendant. C’est-à-dire qu’elle n’est pas dirigée par des actionnaires. Initialement, The Links est même une entreprise familiale existant depuis 35 ans à Nantes.

The Links travaille majoritairement avec des banques et des assurances. Pour autant, l’agence se diversifie. Anne Charrier nous a confié qu’aujourd’hui elle travaille avec des annonceurs très différents. « J’ai la Tan, des mutuelles, le TER Pays de la Loire, l’agence The Links ». Mais qu’importe l’annonceur, la mission reste la même : il faut trouver l’ »Idée ».

L’arrivée du digital en agence

Anne Charrier nous a expliqué le bouleversement qu’a provoqué le digital dans la façon d’appréhender le travail en agence. Il y a encore quelques années, l’idée était de proposer de jolies accroches ainsi que de belles images. Aujourd’hui, il faut sortir du cadre, marquer le public. Il est primordial d’être intéressant et d’intéresser les gens. C’est pour cela qu’il n’existe pas de parcours-type pour devenir conceptrice-rédactrice. Il faut avant tout des personnes curieuses.

« Je ne me vois pas demain travailler pour une seule marque, j’aurais peur de m’enfermer. »

Et même après 13 ans en agence, Anne Charrier ne se voit pas partir chez l’annonceur. Elle se dit trop attachée à la pluralité des sujets sur lesquels elle travaille pour réussir à se plaire en s’occupant d’une seule marque.

Cet article a été rédigé par Marie Nolet, étudiante en 3e année à l’ISEG Nantes.