remy-sirieix-community-manager-agence

Master Class : Rémy Sirieix, community manager en agence

Chaque semaine, des Master Classes mettent à l’honneur des professionnels du marketing, de la communication et du digital. Retour sur le parcours de Rémy Sirieix, Community Manager au sein de l’agence Anouk Déqué Communication.

Grâce à ses études et expériences professionnelles, Rémy Sirieix évolue aujourd’hui entre le monde d’agence de communication et sa passion, la musique, avec son association “Opus Musiques”.

Un début dans le monde professionnel   

Avec une licence Information & Communication puis un Master info-com, spécialité administration et gestion de la communication, Rémy Sirieix met rapidement le pied dans le monde professionnel. Passionné de musique, il effectue son premier stage au sein de SOZINHO PROD. L’association a pour but de soutenir et diffuser des artistes locaux, de tous les styles musicaux. Lors de ce stage, sa mission principale s’articulait autour d’un tremplin musical nommé Les Feux de la Rampe. Aucun service de communication n’existait dans la structure. Il se retrouve alors responsable du street-marketing, de la logistique de concert et l’accueil des artistes. Ce premier stage a donc été révélateur. Il s’est épanoui et s’est rendu compte qu’il était capable de beaucoup de choses !

L’entrepreneuriat

En parallèle, Rémy souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat avec un projet de radio musicale dans le métro toulousain. Finalement, le projet est écarté mais il conserve sa passion pour la musique et la communication. C’est pour cela qu’il souhaite conjuguer les deux. C’est sur l’influence de la radio, pour la découverte musicale, que Rémy choisit de faire son mémoire de fin d’études.

Une poursuite d’étude riche

Rémy Sirieix effectue un stage durant son master 2 au festival Toulouse d’été, un festival de musique. Au cours de ce stage lui vient l’idée, avec son maître de stage Vincent Lasserre, de créer un média musical local nommé “Opus Musiques”.

Une rencontre marquante

Au cours de son master, Rémy rencontre Anouk Déqué, l’une de ses professeures avec qui il s’entend très bien. Lors de sa 2 année de master, elle lui propose un stage dans son agence afin de répondre aux besoins du pôle relations presse. Il fera ensuite le choix d’y rester après son diplôme.

La vie d’agence

Initialement agence événementielle, l’agence Anouk Déqué s’est développée avec les relations publiques, les relations presse et dernièrement avec le social media management. Spécialiste dans la communication hors média, elle apporte des solutions pour la croissance de l’influence et la notoriété via n’importe quel outil de communication. Au sein de cette agence, Rémy Sirieix a pour rôle le pilotage du service digital. Ses missions sont aussi liées à la création de planning éditoriaux pour chaque réseaux social. Il s’occupe aussi de la formation des clients quant à l’utilisation des réseaux sociaux, pour atteindre leurs objectifs d’entreprise. Enfin, il rédige des rapports statistiques mensuels concernant les retombées des actions menées.

Les outils de travail

Pour ses missions, il se sert d’outils comme Facebook Creator studio et Swello qui permettent de planifier les publications de contenus sur Facebook & Instagram. Concernant la recherche d’influenceurs, il utilise Influentia.

Bien que ces outils soient extrêmement utiles, Rémy Sirieix rappelle qu’il faut d’abord être de bons communicants avant d’être de bons instagrammers. Par exemple. “Mieux vaut essayer d’être des stratèges avant d’être des techniciens” et “toujours se rappeler de ce qu’on a programmé et vérifier” sont ses principaux conseils d’expert.

Des atouts certains

Passionné par l’image grâce à Instagram depuis plusieurs années, Rémy s’est auto-formé avec du matériel de qualité pour faire de la photo. Aujourd’hui, c’est une manière d’exprimer sa créativité et son talent. C’est également un atout pour l’agence, car il n’est alors pas nécessaire de passer par un intermédiaire pour créer certains contenus. Que ce soit par la vidéo ou l’image fixe, plus l’on maîtrise les contenus, plus on correspond aux attentes des clients. Rémy ajoute qu’il faut “savoir s’imposer, faire rire, avoir une personnalité, mais rester soi-même”.

Et côté associatif ?

Côté associatif, faisant suite à son investissement durant son second stage,Rémy Sirieix a l’idée de créer le Webzine musical toulousain OPUS Musiques. Celui-ci voit le jour en 2014. Ce médiamet en avant la scène musicale locale et est devenu une association dont Rémy est le président. OPUS Musiques mobilise des chroniqueurs et photographes qui partent à la découverte de « pépites » de la musique locale. Depuis 2016, l’association organise aussi des concerts. L’objectif est de faire rayonner la musique toulousaine, « les bons groupes ne jouent pas qu’à Paris ».

Le concept du moment : les Parenthèses Acoustiques. Le principe ? 2 groupes qui jouent en totale acoustique, pas d’amplification, enregistré en audio et offert au public en MP3.

Pour Rémy, c’est un projet où il peut s’amuser pleinement. Il peut faire tout ce qu’il ne fait pas au travail : événementiel, relations presse, organisation de concerts, programmation artistique, photos de concerts…

Une vision passion/travail

La vie de Rémy Sirieix est remplie d’activités différentes, principalement conduites par ses passions. Bien qu’il ne s’imagine pas travailler en agence pendant 30 ans, il commence à être convaincu que la radio et la musique ne le passionneraient pas autant s’il en avait fait son métier. Son conseil : la qualité de vie est plus importante que le nom de la boîte où l’on travaille.

Article rédigé par un étudiant de 3e année.

L’interview de Rémy Sirieix en intégralité

Retrouvez toute l’actualité du campus directement sur le blog !