IPSOS ISEG transformation

IPSOS x ISEG : 2e observatoire des métiers du marketing et de la communication

Après une première édition réussie en 2020, l’ISEG a une nouvelle fois confié à l’institut de sondage IPSOS, une étude sur l’évolution des métiers du secteur. L’enquête a été réalisée auprès de 300 professionel.les du marketing et de la communication ; entre le 22 novembre et le 6 décembre 2021. Le point sur les enseignements de cette étude.

Un secteur en pleine transformation

Sans surprise, la quasi-totalité des personnes sondées considèrent que le secteur du marketing et de la communication est confronté à d’importantes transformations (93%).

Ces transformations sont davantage jugées « très importantes » dans les structures purement digitales (49%) ; notamment depuis le début de la crise sanitaire (57%). La crise a en effet, participé à renforcer le rôle central de ce type de structures ; lesquelles ont dû rapidement s’adapter et répondra à une demande en forte hausse.

Digitalisation, RSE et réseaux sociaux : les 3 piliers de la transformation

Près des 3/4 des participants situent la digitalisation dans le top 3 des transformations sur secteur du marketing et de la communication (75%, +19 points par rapport à janvier 2020).

Cet enjeu apparait ainsi comme le premier moteur de transformation du secteur, plus nettement encore qu’avant la crise sanitaire. Parallèlement, l’ouverture à la responsabilité sociétale de l’entreprise est cité par la moitié des sondés (50%, + 18 points) ; et se hisse ainsi en deuxième position, devant l’utilisation des réseaux sociaux (en baisse de 14 points).

Le top 3 est le même, quelque soit le type d’entreprise, à l’exception des structures purement digitales ; dans lesquelles l’utilisation de l’intelligence artificielle arrive en 3e position à égalité avec le ciblage. A noter, par ailleurs que les transformations liées à la RSE sont en très nette progression dans ce secteur (55%, +38 points).

LES JEUNES DIPLÔMÉS JUGÉS BIEN PRÉPARÉS, TANT SUR LE PLAN DES COMPÉTENCES PRATIQUES ET DES CONNAISSANCES QUE SUR LE PLAN RELATIONNEL.

Les compétences attendues chez les nouvelles recrues

L’enquête permet également de mesurer la préparation des jeunes diplômés à leur entrée dans la vie active. Ainsi, les deux tiers des sondés considèrent que les jeunes diplômés d’écoles de marketing et de communication sont bien préparés aux transformation du secteur.

Ce chiffre, en progression, laisse entendre que les formations, comme l’ISEG, ont su s’adapter aux nouvelles attentes du secteur.

Parmi les compétences attendues, l’esprit d’initiative, les capacités d’adaptation et de mobilité restent les principales qualités recherchées. La capacité à s’intégrer à une équipe est de plus en plus jugée prioritaire ; à égalité avec la créativité et la volonté d’innovation.

Dans le secteur du marketing et de la communication, les soft-skills, l’initiative et l’esprit de collaboration sont jugées plus essentielles que les connaissances qui peuvent par ailleurs s’acquérir au cours de l’expérience professionnelle.

Retrouvez toute l’actualité de nos campus sur le blog