SAGA DES STAGES : rencontre avec Cassandre Frizon à la librairie Kleber !

Découvrez le portrait de Cassandre Frizon, étudiante en 2e année à l’ISEG Strasbourg, qui réalise un stage à la librairie Kleber.

Cassandre, peux-tu te présenter en quelques mots ?

« Je m’appelle Cassandre Frizon, j’ai 21 ans et je vais passer en dernière année de Bachelor à l’SEG. Je souhaiterai par la suite me spécialiser dans le domaine des RP (Relations Presse). »

Comment en es-tu venu à faire ton stage à la librairie Kleber ?

« Afin de valider ma deuxième année, je cherchais un stage de deux mois. Passionnée de littérature et d’événementiel, j’ai réalisé une candidature spontanée à la librairie internationale Kléber qui est réputée pour organiser des événements culturels. J’ai envoyé un cv et une lettre de motivation au service de recrutement et le lendemain j’ai pu passer un entretien. J’ai commencé deux jours après ! »

 Parle-nous de cette entreprise :

« La Librairie Kléber est connue notamment grâce à « La salle blanche » qui accueille de nombreux politiques, influenceurs, auteurs autour de débats, séances de dédicace… »

Parle nous un peu de ton job, quelles ont été tes missions ?

« Je faisais partie du pôle communication et événementiel. Nous étions trois dans l’équipe : mon tuteur, François Wolfermann et une autre stagiaire, en master,  Faustine Grange.

Ma mission principale était de développer les réseaux sociaux, réaliser de la création de contenu et de visuels. Durant mes deux mois de stage, j’ai décidé de mettre plus en avant les librairies et le personnel de la librairie. J’ai donc développé un nouveau format intitulé « un jour, un zoom ».

Plusieurs fois par semaine, je réalisais des sondages en stories Instagram, laissant la possibilité aux followers de choisir entre par exemple « New Romance / BD ». Suite à leurs votes, je me dirigeais vers le rayon en question et je demandais au libraire quels livres il conseillait le plus à ses clients… Le libraire était ainsi mis en avant et chaque style littéraire pouvait toucher un public différent. Nos après-midis étaient également rythmés par les lives Facebook que nous avons développé. C’est une stratégie intéressante car elle offre la possibilité de s’engager auprès de notre communauté de manière plus authentique, de créer de la proximité et d’intégrer encore plus l’humain dans le rapport. »

Est-ce que l’épidémie de COVID-19 a impacté votre activité ?

« Suite à la crise sanitaire liée au COVID-19, les rencontres furent annulées ; il était donc nécessaire de trouver un moyen de garder le lien avec nos clients. Ce format – via les réseaux sociaux – permettait aux gens de continuer à découvrir des livres, des institutions depuis chez eux. Nous avons également organisé le dernier grand débat pour les municipales. Il fallait donc prendre contact avec les maisons d’éditions, les journalistes, médias… Mon tuteur de stage m’a permis d’animer 3 interviews en direct. »

stages-rencontre-cassandre-frizon-communication-librairie-kleber
Cassandre et Franck Buchy (journaliste)

Qu’est-ce que tu as préféré dans ce stage ?

« Être entourée de livres tout l’été était un vrai bonheur ! Lors de la réalisation des posts Instagram et Facebook, j’adorais prendre mon temps dans les rayons et découvrir de nouveaux livres. On recevait également des livres SP (Services Presse) en avant-première. »

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

« Le travail en équipe, la communication interne… Toutes ces petites choses dont on nous parle en cours. J’ai également pu alimenter mon réseau professionnel. »

stages-rencontre-cassandre-frizon-communication-librairie-kleber
Cassandre et  Ève Pitovic

Ton meilleur souvenir ?

« Vers la fin de mon stage, nous avions pu reprendre les rencontres en présentiel. Un jour, nous devions aller chercher Leila Slimani pour la dédicace de son nouveau livre. Lorsque nous sommes arrivés à la gare, nous l’avons accueilli avec ma collègue stagiaire. Ce jour-là, il pleuvait. Ma collègue et Leila étaient toutes les deux sous un parapluie. Ma première réaction fût « quelle chance ! ». J’étais accompagnée pour ma part d’un homme que je pensais être son agent. Au fil de la discussion, je me suis rendu compte que c’était le responsable communication de leur maison d’édition !  Un contact en plus… »

Merci à Cassandre Frizon pour son témoignage !

Retrouvez toute l’actualité du campus sur notre blog.