Mona nous partage sa passion

Passion d’étudiant.e : Mona, investie pour la cause animale.

Rencontre avec Mona, étudiante en 2e année au sein du campus de Paris. Elle nous parle de son engagement auprès de plusieurs associations qui défendent le droit des animaux.

1)  Parle-nous de ton association ?

Mona : « Tout d’abord, je suis active dans deux associations à l’heure actuelle.

En premier lieu, j’ai rejoint Paris Animal Save il y a deux ans et demi. Nous faisions partie du mouvement international Animal Save Movement qui possède 900 antennes à travers le monde. Cette association milite pour le droit des animaux, et témoigne auprès des animaux aux portes des abattoirs. Suite à une volonté de se détacher de ce mouvement, nous avons désormais créer Paris Luttes Animales. Après ce changement d’identité, nous sommes désormais en période de restructuration pour définir nos prochaines actions, et notre identité de communication.

Après plusieurs années de militantisme dans plusieurs associations et donc une bonne connaissance des besoins de celles-ci ; j’ai décidé de créer Spread The Message en 2019, suite à un projet en cours de marques à l’ISEG. Ce n’était au départ qu’un exercice de création de marque, qui a évolué en une réelle plateforme en ligne. En effet, Spread The Message, est une plateforme qui vise à améliorer l’efficacité de la communication du mouvement antispéciste en général. Mouvement qui se bat pour la prise en considération des intérêts des autres animaux, au-delà du critère de l’espèce à laquelle ils appartiennent. »

Manifestation pour le droit des animaux - Paris
Manifestation « Les animaux ne sont pas des marchandises », le 10 avril 2020 à Paris

2)    Pourquoi t’investir dans celle-ci ?

Mona : « Je m’investis dans ces associations car leur mission me parait importante aujourd’hui. Il me semble que combattre cette injustice faite à l’encontre des animaux est un pas fondamental vers la défense et la prise en compte de leurs intérêts. En effet, la sentience (capacité à ressentir la vie grâce à nos émotions) est un critère plus pertinent que celui de l’espèce, pour décider de la façon dont on va traiter ces individus. Ainsi, m’investir dans ces associations est un moyen pour moi, d’informer et agir pour défendre leurs intérêts. Avec mon apprentissage de la communication en cours à l’ISEG, je mets à profit ces compétences dans la cause que je défends. »

3)    Quel est ton rôle dans cette association ?

Mona : « Je fais partie du groupe décisionnel de Paris Luttes Animales. Je suis également en charge du community management et de la communication générale de Paris Luttes Animales. En ce moment, mon rôle consiste à établir une ligne directrice de communication pour le Rassemblement en Soutien à la Résistance Animale que l’on organise annuellement en juillet. 

Concernant Spread The Message, je suis à l’origine du projet. Ainsi je m’occupe aussi bien de la rédaction d’articles que d’interviews, ou de conseiller les associations directement et d’aller sur le terrain pour produire du contenu visuel. »

4)     Comment envisages-tu d’y évoluer ?

Mona : « Concernant Spread The Message je souhaite développer l’activité pour, à terme, n’être plus qu’organisatrice et gestionnaire des activités réalisées par d’autres personnes auprès des associations demandeuses.

Notre mission est de rendre le plus efficace possible le mouvement antispéciste. Donc, notre objectif est de pouvoir mettre en relation des professionnelles de la communication, prêtes à donner de leur temps libre. Car si aujourd’hui je réalise beaucoup de contenus sur les actions d’autres associations, c’est aussi pour montrer que je m’implique. Je souhaite simplement les aider, et pouvoir instaurer une confiance mutuelle, afin de pouvoir les conseiller par la suite. 

Concernant Paris Luttes Animales, l’évolution est plus incertaine, dûe à notre détachement du groupe international. Désormais, nous sommes dans une période de reconstruction, où il est difficle de voir à long terme. 

Mais dans l’idéal, j’aimerais garder cet investissement auprès des deux entités, car ce sont deux activités complémentaires pour moi. »

Retrouvez toute l’actu du campus sur le blog !