masterclass-rencontre-eugenie-bardet-attachee-de-presse-van-iseg-nantes

MASTER CLASS : Rencontre avec Eugénie Bardet, attachée de presse du VAN

Allier métier et passion : un idéal professionnel qu’Eugénie Bardet, chargée de relations presse chez « Le Voyage à Nantes », a réussi à atteindre. Elle est venue rencontrer les étudiants de l’ISEG à Nantes, le 5 février dernier. Retour sur cet échange enrichissant.

Un changement d’orientation professionnel impulsé par la passion

Trouver sa passion, c’est avant tout se remettre en question. Dans l’amphithéâtre de la Fac’ de Lyon, la jeune étudiante Eugénie Bardet s’interroge. L’économie, c’est intéressant, mais ça ne l’enthousiasme pas plus que cela. Elle se demande alors « qu’est ce qui me passionne réellement ? ». La réponse est évidente : ce qui la captive par-dessus tout, c’est l’art et la culture. C’est grâce à l’un de ses professeurs qu’elle va découvrir son métier : celui d’attachée de presse. Ayant toujours en tête sa passion, elle décide donc de s’orienter vers le métier d’attachée de presse dans le domaine artistique et culturel. Elle réalise alors un stage en tant qu’assistante attachée de presse à la Maison de la danse à Lyon, lors de la biennale de la danse. Eugénie assiste à plus de 120 spectacles de danse. Elle y accueille des journalistes du monde entier, organise des conférences de presse, rédige des dossiers de presse en trois langues différentes… C’est pour elle une expérience incroyable. Elle a désormais la certitude de sa vocation.

Un parcours d’attachée de presse centré autour de l’art et de la culture

Après avoir décroché sa licence en communication, Eugénie Bardet accumule les expériences autour du métier d’attachée de presse. Elle réalise notamment un stage durant le festival de musique Jazz à Vienne. Elle décroche un poste d’assistante attachée de presse à la Cité du design à Saint-Etienne pour finalement en devenir l’attachée de presse attitrée. Quand elle évoque son parcours, Eugénie Bardet parle beaucoup de chance d’être tombée aux bons endroits aux bons moments. Mais c’est surtout ses prises d’initiatives et son goût du risque qui l’ont poussée à acquérir toujours plus d’expériences.

Attachée de presse, un métier d’empathie

Durant toutes ces années, Eugénie Bardet prend conscience de ce qui compose l’essence même de son métier : l’empathie. Il faut savoir se mettre à la place du journaliste qui a peu de temps pour traiter paradoxalement beaucoup de sujets. Il s’agit d’alors de faciliter son travail. Pour cela, il est impératif d’avoir une bonne connaissance des presses existantes pour lui proposer le meilleur angle de traitement de l’information. La relation de l’attaché de presse et du journaliste repose donc avant tout sur la confiance.

Nantes, la ville renversée par la créativité

En 2017, Eugénie Bardet emménage à Nantes. Elle y est embauchée en tant qu’attachée de presse pour la réouverture du Musée d’art de Nantes. Elle devient ensuite chargée de relations presse chez Le Voyage à Nantes. Un poste qu’elle exerce encore aujourd’hui. Cette structure, très créative, lui permet de s’épanouir entièrement puisqu’elle y fait la promotion des sites culturels nantais. Des sites comme le Château des Ducs de Bretagne, le Hangar à Bananes, le parcours de l’Estuaire, les Machines de l’île… La ville de Nantes possède, en effet, une vaste collection publique d’œuvres d’art grâce à laquelle Eugénie ne s’ennuie jamais.

Aujourd’hui, plus de 10 ans après que son professeur en communication lui ai transmis sa passion pour le métier d’attachée de presse, c’est elle qui souhaite désormais transmettre sa passion de l’art et la culture aux Nantais. Mais surtout, elle espère, par son métier, rendre les habitants de Nantes fiers du riche patrimoine culturel qui les entoure. Cela commence par une chose simple : regarder autour de soi.

 

Cet article a été rédigé par Julia Faligot, étudiante en 3e année à l’ISEG Nantes.

 

Retrouvez toute l’actualité du campus sur le blog.