Solène en échange à Buenos Aires

Cap sur l’international : Solène en semestre à Buenos Aires

L’ISEG bénéficie de partenariats forts avec des universités prestigieuses à l’étranger : New York, Californie, Buenos Aires, Dublin, Budapest, Berlin, Barcelone ou Madrid.
Le temps d’un semestre, Solène Barbier, étudiante en 3e année à l’ISEG Bordeaux a choisi de partir à Buenos Aires. Une belle aventure qu’elle partage avec nous.

Pourquoi avoir choisi Buenos Aires ?

« J’ai choisi de partir à Buenos Aires car je voulais absolument découvrir l’Amérique. Je me disais que je n’aurais pas nécessairement d’autres occasions d’y aller. C’était aussi le meilleur moyen pour améliorer mon espagnol !
Avant de partir je parlais déjà couramment anglais. Mon espagnol était en revanche niveau bases du lycée. C’était d’ailleurs un peu galère en arrivant.
Pour faire cet échange, il faut avoir un bon niveau d’anglais car les cours sont dispensés 100% en anglais. En ce qui concerne l’espagnol, mes bases m’ont suffi. En 1 seulement mois, j’ai fait énormément de progrès à force de parler avec les Argentins (même si leur accent est compliqué). »

Comment vous êtes-vous préparée pour ce séjour ?

« Je ne me suis pas vraiment préparée pour le séjour. On m’a simplement offert un petit guide de Buenos Aires avant mon départ ! *

Je ne connaissais pas du tout la ville et je l’ai découverte en arrivant. Je me suis seulement préparée sur la partie administrative : visas, moyens de paiement sur place, logements, etc.

Je suis en colocation avec 3 autres étudiantes de l’ISEG Bordeaux : Lou Cuenca, Irina Paletou et Charlotte Vandevoorde. Nous avons préparé ce voyage ensemble, des billets d’avion à l’appartement. Il faut savoir que les loyers sont beaucoup moins élevés ici. Je conseille vraiment de vivre en colocation. C’est mieux de découvrir un nouveau pays à en groupe !
En plus, la vie n’est vraiment pas chère, pour la nourriture, les bars et les appartements. Donc on peut vraiment en profiter ! »

Comment se passent vos cours à la UADE ?

« Les cours à l’UADE se passent bien. On retrouve les matières que l’on étudie à l’ISEG, mais en anglais.
Nous sommes dans une classe qui regroupe tous les étudiants des campus ISEG, donc qu’entre français. 100% des cours sont en anglais. L’université est énorme, il y a un gymnase, une salle de sport et même un Starbucks à l’intérieur.
On partage le campus avec tous les étudiants et il y a beaucoup d’étrangers. C’est plutôt cool ! »

Quelles sont les différences avec la formation à l’ISEG ?

« Il n’y a pas vraiment de différence avec la formation ISEG. Les cours sont en effet très ressemblants, avec majoritairement des travaux de groupe. »

Qu’est-ce que ce semestre va vous apporter ?

« Ce semestre me permet de réellement améliorer mon espagnol. C’était mon premier objectif ! »

Quelques mots sur votre vie à Buenos Aires ?

« Nous avons la chance de découvrir un nouveau continent ! Nous en profitons pour voyager aussi partout en Argentine. Nous avons pu voir des choses incroyables, comme les chutes d’Iguazu ou le glacier du Perito Moreno en Patagonie!

La vie étudiante à Buenos Aires est plutôt cool. On a cours uniquement l’après-midi. J’ai fait beaucoup de rencontres (de Français et d’Argentins). Les Argentins sont très sympas, très accueillants ! J’ai également rencontré beaucoup de Brésiliens !

Nous sortons beaucoup ! Buenos Aires est en effet une ville qui bouge pas mal. Le quartier de Palermo notamment est très festif, avec de nombreux bars, des marchés et des restaurants. Pour moi, the place to be à Buenos Aires c’est le Puerto Madero. Ce sont en fait les quais de Buenos Aires. C’est un quartier très riche et très beau !

En ce qui concerne la météo, nous avons eu tout type de temps ! En Patagonie, il faisait 9 degrés et à Iguazu, nous avons eu 30 ! Quand nous sommes arrivés en février à Buenos Aires, c’était l’été. Il faisait donc aux alentours de 30°C. Mais depuis mars, les températures ont baissé, et il faut autour de 20 degrés. Le temps est assez ensoleillé avec très peu de pluie !

Ce qui m’a marquée ici, c’est le grand nombre de voitures ! Les grandes avenues sont très encombrées, c’est d’ailleurs assez pollué ! J’ai été aussi surprise par les écarts de richesse : des quartiers très riches côtoient des quartiers très pauvres !
Mais le plus agréable, ça reste la grande gentillesse des Argentins ! »

Merci à Solène pour son témoignage !

Vous rêvez de travailler à l’étranger ou dans une entreprise internationale ? Les voyages vous passionnent et vous aimeriez découvrir de nouvelles cultures ? Pour en savoir plus sur notre Majeure International, c’est ici !