Manon Danthez étudiante en échange à Budapest

Cap sur l’international : Manon en semestre à Budapest

L’ISEG bénéficie de partenariats forts avec des universités prestigieuses à l’étranger : New York, Californie, Buenos Aires, Dublin, Budapest, Berlin, Barcelone ou Madrid. Le temps d’un semestre, Manon Danthez, étudiante en 3e année à l’ISEG Bordeaux a choisi de partir à Budapest. Une belle aventure qu’elle partage avec nous.

Pourquoi avoir choisi Budapest ?

« J’ai principalement choisi Budapest comme première option car elle était pour moi la ville la plus abordable. Le coût de la vie y est en effet beaucoup plus faible qu’en France. De plus, j’ai beaucoup entendu parler de Budapest de manière positive. On m’a toujours dit que c’était une ville très étudiante et que j’allais m’y plaire à coup sûr !
Il est important d’avoir un bon niveau d’anglais car les Hongrois, surtout les jeunes, le parlent de plus en plus. A Corvinus, les cours sont dispensés entièrement en anglais, il est donc important d’avoir un bon niveau. »

Comment vous êtes-vous préparée pour ce séjour ?

« Pour être honnête, je me suis un peu préparée au dernier moment. J’ai en effet commencé mes recherches de logement seulement 1 mois et demi avant de partir. Heureusement pour moi, il existe des groupes Facebook qui proposent des logements et qui m’ont permis de trouver super vite. Si je peux donner un conseil, il vaut mieux passer par des groupes Facebook que des agences. Je paye mon logement, charges comprises et entièrement meublé, 280€ par mois contre plus de 400€ si j’étais passée par une agence !
Aujourd’hui je vis en colocation avec une française de l’ISEG Lyon, un portugais et une géorgienne. On s’entend tous super bien et on est tous passé par Facebook pour trouver notre appartement.
Avant de partir à Budapest, je vous conseille absolument de prendre des vêtements chauds ! Les hivers dans les pays de l’Est sont glacials ! »

Comment se passent vos cours à la Corvinus ?

« Mes cours à Corvinus sont 100% en anglais, pas de place au français ! Nous avons différents cours où nous sommes mélangés avec d’autres étudiants étrangers et hongrois. Nous avons beaucoup de travaux en groupe où nous devons mixer français et étrangers, d’où l’importance d’avoir un bon niveau d’anglais ! »

Quelles sont les différences avec la formation à l’ISEG ?

« A vrai dire il n’y a pas beaucoup de différences, les cours ressemblent beaucoup à ceux de l’ISEG. Les profs ont une vision très moderne du marketing. Dans tous nos cours, les intervenants utilisent des études très récentes, ce qui est un point très positif puisque les méthodes de marketing/communication sont très différentes d’il y a quelques années.

Mon seul regret est de ne pas avoir pu participer à la Project Week cette année ! »

Qu’est-ce que ce semestre va vous apporter ?

« Bien évidemment un meilleur niveau d’anglais mais aussi une ouverture d’esprit, de nouvelles rencontres, un réseau, de nouvelles compétences en termes de marketing… »

Quelques mots sur votre vie à Budapest ?

« C’est une expérience incroyable que je ne regrette certainement pas ! Partir 4 mois à l’étranger est une chance inouïe ! En plus d’être une ville très jolie, Budapest est une ville très active, pas le temps de s’ennuyer. Le réseau Erasmus à Budapest est extrêmement développé et très dynamique. Ils proposent de prendre une carte Erasmus qui donne de nombreux avantages; musées, salles de sports, hôtels, bars, boîtes… Il faut savoir que Budapest est une ville très internationale. On y croise toutes les nationalités !
Mon emploi du temps me permet de beaucoup voyager. Les vols ou trajets en bus depuis Budapest ne sont pas chers et grâce aux réductions Erasmus, j’ai eu la chance de partir à Athènes, Vienne, Bratislava et je me prépare à partir en Turquie pour nos deux semaines de vacances ! Petit plus, les transports en commun ne sont vraiment pas chers ! Je paye mon abonnement mensuel (métro, tram, bus) 9,50 € !! »

Un dernier conseil ?

« Les Hongrois ne sont pas toujours très souriants, mais c’est une particularité des pays de l’Est, à ne pas prendre personnellement. Plus vous allez vers l’Est, moins vous verrez de sourires sur les visages. Ils sont réservés aux proches. Cependant, si vous essayez d’apprendre quelques mots en hongrois, ils seront ravis et ils sont réellement accueillants !
Pour résumer, une aventure géniale que je recommande à 100% si vous en avez la chance ! Je ne veux même plus retourner en France !»

Merci à Manon pour son témoignage !

Vous rêvez de travailler à l’étranger ou dans une entreprise internationale ? Les voyages vous passionnent et vous aimeriez découvrir de nouvelles cultures ? Pour en savoir plus sur notre Majeure International, c’est ici !