Atelier-MYNR-gagnant-Open-ISEG

OPEN ISEG 2021 : Rencontre avec le gagnant toulousain, du Prix spécial du jury, l’atelier MYNR

Albert Moynier est le gagnant du prix spécial du jury de notre challenge annuel OPEN ISEG. Après s’être présenté plusieurs fois, il gagne cette année avec un projet de fabrication artisanale ; de meubles et luminaires à base de matériaux recyclés, plus précisément, en palettes. Nous l’avons reçu pour qu’il nous explique plus en détails son projet et ses perspectives d’avenir !

Albert, pouvez-vous nous présenter votre projet ATELIER MYNR ?

Atelier MYNR est né il y a quelques années. En tant qu’étudiant, j’avais pris l’habitude de bricoler des palettes pour faire une décoration originale et personnalisée dans mes studios. Plusieurs personnes m’ont demandé de faire la même chose chez eux et j’y ai pris goût.

Je suis habile de mes mains et assez bricoleur ! Ce sont des compétences que j’ai toujours voulu mettre en application avec mes études de marketing et communication.

Après mes études à l’ISEG Toulouse, j’ai voulu savoir si j’étais capable de créer ma propre entreprise. Mon école m’a permis de lancer ce projet. L’atelier MYNR propose essentiellement des meubles en palettes (canapés, tables basses, tables à manger, bibliothèques, etc) ; mais aussi des luminaires en palettes (lampes de bureau, de nuit, murales, etc…).

Mais j’ai pour projet d’intégrer d’autres produits. En tant qu’artiste peintre et habile de mes mains j’aimerais à terme, pouvoir proposer un ensemble de produits artisanaux en plus des meubles et luminaires en palettes ; comme des toiles ou des bijoux par exemple. 

Aujourd’hui, grâce à l’Open ISEG, j’ai l’opportunité et surtout la capacité de devenir auto-entrepreneur.

Où pouvons-nous retrouver vos créations ?

Aujourd’hui, j’attends la réouverture des marchés artisanaux pour pouvoir présenter mes produits. Un site vitrine est en construction pour amener de la visibilité ; et faire de la publicité sur mes différents points de vente.

Une page Instagram (@albert_atelierMYNR) a été créée récemment ! Je vais pouvoir communiquer sur les réseaux sociaux à travers des photos de produits ; et échanger de façon plus optimale avec l’ensemble de mes futurs clients. Je vais pouvoir les fidéliser en leur présentant les nouveaux produits ainsi que les dernières informations sur l’entreprise.

En matière de points de vente, je cible les marchés locaux, principalement le Tarn (le marché de Lavaur, de Rabastens, Gaillac, etc). Je cible aussi des sites web comme Leboncoin ou encore FacebookMarket.

J’ai une visibilité accrue grâce à mon emplacement dans le Tarn où les Toulousains viennent faire les marchés locaux le temps d’un week-end.

Vous êtes diplômé en marketing et communication à l’ISEG, quels aspects de la formation vous sont les plus utiles dans le lancement de ce projet ?

Atelier MYNR est une entreprise de fabrication de meubles et luminaires en palettes. La conception du produit ne requiert donc que mes compétences manuelles. En revanche,  tout le processus de mise sur le marché et de promotion ne peut se faire qu’avec ce que j’ai appris au cours de ma formation.

En cinq ans j’ai pu apprendre les bases du marketing et de la communication et bien plus encore. Les cours de gestion et de droit m’ont enseigné les connaissances nécessaires pour créer les bases administratives de l’entreprise tout en gérant financièrement cette dernière. En somme, j’ai acquis les savoirs et savoir-être nécessaires à l’entrepreneuriat !

Les steps m’ont permis d’apprendre la rigueur et l’ordre à donner dans l’organisation de l’ensemble du processus de création. Après 5 ans d’études, je sais aujourd’hui utiliser les différents canaux de communication, apprendre à construire un business plan et à mettre en place une stratégie marketing viable et pertinente, trouver la bonne cible ou encore trouver des pistes de développement. 

Je suis fier aujourd’hui que tout cela me permette de dire que je crée mon entreprise.

Comment avez-vous vécu cette édition OPEN ISEG digitale ?

Ce n’est pas ma première participation à l’Open ISEG, la digitalisation de cette édition ne m’a pas dérangé ! Au contraire, puisque l’ensemble des intervenants, que ce soit l’administration ou les intervenants au projet, étaient disponibles.

Avez-vous des conseils à donner aux étudiants/anciens qui aimeraient se lancer dans l’aventure Open ISEG ?

Oui, foncez et surtout prenez bien votre temps pour construire votre projet. Au début de ma formation, j’y ai participé deux fois, avec des projets qui n’étaient pas adaptés et qui présentaient beaucoup de lacunes. Je n’avais pas encore acquis les compétences pour défendre mes différents projets professionnels. Cependant, aujourd’hui, après avoir fini ma formation et avec les connaissances pratiques que j’ai apprises, j’ai pu proposer un projet cohérent et plus en adéquation avec mes ambitions professionnelles et personnelles.

Le temps et la réflexion sont les clés pour se lancer dans l’aventure Open ISEG, y aller sans réelles convictions n’est pas une solution. Mes stages et mes premiers emplois m’ont permis de définir l’environnement dans lequel je voulais avancer.

Pour ma part, je n’ai pris conscience de ce que je voulais faire qu’après avoir obtenu mon diplôme et après quelques années de travail en entreprise. Ce ne doit pas forcément être pris comme exemple. On récompense de nombreux projets faits par des étudiants de la première à la dernière année, et non toujours par des anciens.

Quoi de prévu pour la suite d’ATELIER MYNR ?

Avec la pandémie les marchés artisanaux n’ont pas encore la possibilité de rouvrir.  Pour l’instant je me concentre sur ce projet en restant à l’écoute des décisions du gouvernement. Mais j’ai, dans un coin de ma tête, de nombreuses idées de développement pour mon entreprise. En tant qu’artiste peintre, je souhaiterai incorporer cette activité chez Atelier MYNR.

Devenir auto-entrepreneur fait suite aux différents projets professionnels que j’essaie de mettre en place depuis ma première année à l’ISEG. J’espère qu’en premier lieu, cela me permettra de m’enrichir et de mettre en pratique mes compétences. Cela m’aidera peut-être à étoffer mon CV pour viser un métier plus important que ce que j’ai pu trouver jusqu’à présent !

Maintenant, vous savez tout sur l’Atelier MYNR !

Nous avons hâte de suivre ce projet et de le voir se développer. Nous sommes fiers de l’ambition de nos ISEGiens et Anciens ; et invitons tous ceux qui le souhaitent  à suivre la voie de l’entrepreneuriat et de l’innovation !