MASTERCLASS : Marianne Buron, responsable communication du Nantes Atlantique Handball

Le mercredi 10 février dernier, les étudiants de 3e année de l’ISEG Nantes recevaient Marianne Buron pour une Masterclass. Marianne Buron est actuellement responsable communication au Nantes Atlantique Handball. Elle est revenue sur son parcours, son métier, sa passion du sport. Retour sur cet échange sportif via un article de Lisa Guiot, étudiante de 3e année à l’ISEG Nantes.

Le parcours de Marianne Buron

Marianne Buron a obtenu un bac ES et une Licence 3 de Lettres Modernes à Nantes. C’est une personne qui a toujours été sportive et qui participait à des activités extra-professionnelles en tant que bénévole dans le domaine sportif. Elle a toujours voulu faire du sport et de la communication un métier, pour pouvoir lier ses deux passions.

La passion du sport et un passage par le journalisme

Le sport en général l’attire rapidement. Principalement le foot car c’est un sport accessible mais aussi le handball féminin. Marianne se passionne pour les Jeux Olympiques. Elle a récemment découvert le football américain et pratique ce sport.

Durant son parcours professionnel, elle a pu occuper différents postes tels que correspondante de presse locale et sportive chez Presse Océan à Nantes. Cela a été pour elle une expérience enrichissante car l’écriture d’un article se faisait naturellement pour elle. Cependant, elle s’est éloignée du milieu du journalisme sportif car c’est un univers particulier, plus encore lorsqu’on est une femme. Ces dernières doivent malheureusement souvent faire leurs preuves. Les journalistes d’aujourd’hui cherchent par ailleurs souvent le buzz et les histoires extra-sportives selon Marianne Buron.

Par la suite, elle a été chargée de communication et des sponsors, chargée de relation clientèle et relation fournisseurs chez Woodbrass ou encore chroniqueuse de sport chez Sun Radio.

« Allier passion et métier, c’est possible »

Marianne Buron

Marianne Buron : une société et un poste de responsable communication

En 2018, Marianne devient auto-entrepreneure (nom de sa société : Well’Com to the Stadium) et est donc graphiste – community manager indépendante.

En 2019, en complément de son activité, elle devient Responsable communication au Nantes Atlantique Handball.

Actuellement, Marianne n’a pas vraiment de journée type. Elle peut aussi bien gérer les réseaux sociaux du club, le site internet, la relation média ou encore la mise en place de la salle lors des soirs de matchs en y installant la publicité, les animations, la buvette, le salon VIP ou encore en gérant les écrans géants.

Marianne a également dû refaire la charte graphique et les visuels du club. Des missions pour lesquelles elle a eu carte blanche.

Des missions diverses et variées

Concernant les posts sur les réseaux sociaux, elle dit ne pas regarder les études sur les statistiques. Elle poste selon le feeling et les retours sont assez francs, ce qui l’encourage à continuer. Ce qui marche le plus ? Les photos d’équipe bien-sûr ! Et les moments de la vie quotidienne de l’équipe, appréciés également par les supporters.

Marianne Buron organise également les conférences de presse. La presse écrite sollicite régulièrement les joueuses. Néanmoins, l’équipe doit passer par Marianne pour toute interview. Même si c’est une activité qui n’enchante pas les joueuses, elles se rendent toujours motivées et disponibles.

Actuellement, 5 journalistes sont présents lors des matchs. Il faut donc organiser leur venue et vérifier qu’ils sont bien sur la liste des journalistes invités.

S’adapter au temps de la crise sanitaire

La COVID-19 a eu un impact sur son travail, il a donc fallu trouver de nouvelles solutions pour rester en contact, que ce soit avec les joueuses, les supporters ou les entreprises extérieures. Durant le premier confinement, les joueuses envoyaient régulièrement des photos ou vidéos à Marianne Buron afin qu’elle puisse les poster sur les réseaux sociaux. L’ensemble de l’organisation a été perturbée, comme partout. Depuis que les joueuses ont repris l’entrainement, elles doivent effectuer un test PCR toutes les semaines, ou presque.

La saison a elle aussi été modifiée. Des journées de championnat ont été reportées et les joueuses se retrouvent à n’effectuer que la phase aller. Cependant, depuis janvier 2021, elles enchainent les matchs.

Le rythme est accéléré par l’ambition de l’équipe qui se développe en allant à la Coupe d’Europe. Mais les joueuses attendent encore le public qui est un élément moteur pour l’équipe.

Avant le premier confinement, la salle était de plus en plus remplie chaque soir de match. En effet, de plus en plus de monde venait voir les filles jouer. Cela a donc été une période frustrante pour l’équipe du Nantes Atlantique Handball, de devoir tout stopper.

Malgré cette situation, il a fallu trouver une solution. Depuis le début de la saison, tous les matchs sont diffusés en direct sur la page Facebook du club et les supporters restent donc investis via les réseaux sociaux.

Allier job et passion

Notre invitée a clôturé cet échange avec les étudiants de l’ISEG Nantes par des conseils :

« Si on veut allier job et passion, il faut avoir de l’envie, être motivés et surtout être passionnés. Les conditions de travail ne sont pas forcément faciles car il est possible de travailler le soir et le week-end. Aujourd’hui, on maîtrise les outils informatiques plus facilement mais il faut apporter le côté rédactionnel en plus grâce aux diverses expériences que l’on va acquérir, qu’elles soient professionnelles ou bénévoles. Enfin, on doit être polyvalent et on doit s’adapter à toutes les situations en essayant de véhiculer un message positif. »

Marianne Buron

Vous voulez en savoir plus sur l’ISEG Nantes et l’univers du Marketing et de la Communication ? Rencontrez-nous en Journées Portes-Ouvertes. Plus d’informations : ICI.