MasterClass APEC

MasterClass APEC: Préparer sa recherche de stages et d’alternances

Marion Hecquet est consultante gestion de carrière, recrutement, transitions, formation, Conseil RH & Marque Employeur. Marie Beaujeaud quant à elle est consultante en Développement Professionnel. Fortes de parcours riches par leurs expériences multiples et variées, elles sont toutes deux consultantes pour l’APEC.

Qu’est-ce que l’APEC ?

L’Apec, est une association française, créée en 1996. Son objectif ? Améliorer le fonctionnement du marché de l’emploi cadres, en étant accessible aussi bien aux recruteurs qu’aux candidats. Elle possède 4 missions principales : recevoir les gens en entretien et mener des missions d’accompagnement, proposer des offres d’emploi/stage/alternance et sécuriser les recrutements en collaboration avec des professionnels du métier.

Quels sont les outils de l’APEC ?

Sur la plateforme en ligne, il est possible de trouver des conseils, des contenus comme des fiches métiers ou des simulateurs. On peut également y prendre rendez-vous un conseiller : pour préparer des questions difficiles pour un entretien, atelier premier emplois, bien négocier son salaire, etc.

Aider les étudiants : lettre de motivation, réseau et entretien.

Véritable accompagnant, l’association aide à mettre en place les bons réflexes pour éviter les erreurs et la bonne stratégie de recherche dès le départ.

La lettre de motivation : une structure en trois paragraphes, l’entreprise / le candidat / leur collaboration. Elle doit être personnalisée et démontrer son intérêt pour l’entreprise. Le candidat doit en effet mettre en avant ses qualités développées et justifier les compétences évoquées.

Pour décrocher un entretien, il faut prendre « la casquette d’investigateur ». Le marché caché représente 20 et 30% des offres. Ces offres ne seront jamais publiées par les entreprises. Oser est alors le maître mot : faire des candidatures spontanées pour décrocher un entretien. Pour ce dernier, la préparation et l’entrainement sont les meilleurs atouts que possède le candidat.

Le réseau permet d’avancer dans sa recherche, il faut faire les liens et se positionner comme chercheur d’opportunités. S’il existe le réseau fort (représenté par nos proches) et le réseau faible (par exemple des professionnels sur LinkedIn), l’un est aussi important que l’autre. Pour Marie et Marion, le réseau n’est pas du « piston », c’est de l’aide dont on a besoin.

Le conseil de la fin :
« Il faut cibler uniquement entreprises et professionnels avec lesquels le candidat souhaite entrer en contact. Enfin, une bonne stratégie de recherche d’emploi passe avant tout par une bonne organisation. »

Cet article vous est proposé par Cléa Nicolas, Cyrielle Tonicello, Killian Elie, Tom Bilger et Marine Lacoste.