iseg_nantes_ecole_marketing_communication_studio_volume_entreprendre_hans_lucie

ZOOM SUR… : rencontre avec Lucie et Hans-Paul, co-fondateurs de Studio Volume

Il y a quelques semaines, nous vous présentions Ayane et son projet Label’Jeunesse pour lequel elle avait remporté, avec son amie Manon, le prix coup de coeur du jury du challenge OPEN ISEG X.

Aujourd’hui, nous revenons sur Studio Volume, fondé par Lucie Guilloux, étudiante en 4ème année à l’ISEG Nantes et Hans-Paul Landriève. Nos deux porteurs de projet, désormais entrepreneurs, ont remporté le second prix de l’OPEN ISEG IX, en 2018.

Découvrez Lucie et Hans-Paul, leur histoire, leurs projets et bien sûr Studio Volume. 

Pouvez-vous vous présenter ?

Lucie : « Je m’appelle Lucie, je suis étudiante en 4ème année à l’ISEG à Nantes. Je suis une passionnée de musique, je joue notamment de la batterie depuis plusieurs années maintenant. J’ai souhaité mettre ma formation en marketing/communication au service de cette passion. Mes précédentes expériences professionnelles m’ont permis d’acquérir des compétences en communication, notamment dans le secteur culturel. Cela m’a aidé pour le développement de Studio Volume. »

iseg_nantes_ecole_marketing_communication_studio_volume_entreprendre_lucie

Hans-Paul : « Je suis Hans-Paul. Avec Lucie, nous sommes amis de longue date, c’est au cours de la gestion d’un projet musical que nous avons eu l’envie de vivre cette aventure entrepreneuriale ensemble. Nous avons la chance d’être complémentaires dans nos compétences. J’apporte mes compétences techniques mais pas seulement, puisque tout comme Lucie, j’ai la fibre entrepreneuriale et un bagage en communication. »

iseg_nantes_ecole_marketing_communication_studio_volume_entreprendre_hans

En quoi consiste Studio Volume ?

Lucie : « Grâce à Studio Volume, nous accompagnons des groupes de musiques dans la gestion de leur communication et leur développement global. Nous sommes notamment spécialisés en stratégie digitale et dans la formation des artistes aux réseaux sociaux. »

Hans-Paul : « L’industrie de la musique renaît aujourd’hui à travers de nouveaux outils. Nous sommes convaincus que les artistes peuvent s’appuyer sur ces outils pour se développer et augmenter leur notoriété. »

Vous avez participé à l’OPEN ISEG en 2018, pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

Lucie : « C’était une belle expérience pour nous, ce fut un déclencheur sur notre manière de gérer le projet. Nous avons eu la chance de remporter le second prix, d’une valeur de 7.000 euros. Cela nous a permis de bien développer notre studio et de nous structurer juridiquement et administrativement.

Ce qui n’était encore qu’une idée, est par la suite devenu une société bien réelle ! Nous avons eu la chance de rencontrer des professionnels qui nous ont apporté leur expertise et nous ont donné des retours concrets sur notre projet.

Nous avons été primés lors de la remise des diplômes de l’ISEG promo 2017. C’était un moment bien particulier et nous en ressortons grandis. Il y a eu un avant OPEN ISEG et un après dans le sens où le projet ne serait pas ce qui l’est aujourd’hui sans ce challenge. »

iseg_nantes_ecole_marketing_communication_studio_volume_entreprendre_lucie_hans

Hans-Paul : « C’était la première fois que nous avons pris le temps de mettre des mots sur notre projet. Aujourd’hui encore, l’ISEG nous accompagne sur le développement de Studio Volume. La récompense du challenge OPEN ISEG nous a permis dans un premier temps de véritablement créer notre société mais aussi d’investir dans du matériel professionnel afin de produire un contenu qualitatif pour nos premiers clients. »

Un an après, où en êtes-vous ?

Hans-Paul : « Beaucoup de choses se sont passées depuis l’OPEN ISEG. Nous avons la chance d’accompagner des groupes aux styles musicaux hétéroclites et nous comptons une quinzaine de clients à notre actif. De plus, nous avons diversifié notre activité en proposant des formations. En effet, nous avons eu l’opportunité d’être intégrés à des dispositifs d’accompagnement, à des accélérateurs pour lesquels nous intervenons sur la communication digitale ou encore sur la gestion des réseaux sociaux. »

Lucie : « Plus récemment, nous avons eu la chance de travailler en tant que Community Manager sur des événements à plus forte notoriété, notamment le Hellfest et le festival Papillons de Nuit. Ce fut des expériences très enrichissantes pour nous. C’est un vrai tournant pour la société que de pouvoir agir aujourd’hui très concrètement auprès de nos clients et d’avoir à mener en parallèle toute la démarche entrepreneuriale : une structure à consolider, une activité à développer… »

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants ?

Hans-Paul : « Un des principaux conseils que je donnerai c’est de persévérer. Il va y avoir des semaines où tout se passera bien et des semaines où ce sera tout le contraire. Ensuite, faire preuve d’assiduité : ce qui nous a aidé au démarrage avec nos premiers clients c’est notre sérieux. Il ne faut pas baisser les bras même si cela semble irréalisable ! Je pense que dans ces moments-là il faut lever la tête et se donner à 200% pour progresser.

Lucie : « Il faut croire en vous et en votre projet ! Nous avons beaucoup de chance car tout se passe bien notamment grâce aux personnes très bienveillantes que nous avons rencontrées. En effet, nos rencontres au quotidien nous encouragent, nous guident, nous permettent peu à peu de construire un réseau. Je dirais aussi qu’il faut provoquer le destin et oser se lancer. Personnellement, je pense que nous n’avons jamais pris autant de plaisir que depuis que ce projet existe et nous vivons des choses absolument incroyables. Nous n’aurions pas vécu tout cela sans l’entrepreneuriat.

iseg_nantes_ecole_marketing_communication_studio_volume_entreprendre_lucie_et_hans

Un grand merci à Hans-Paul et Lucie pour leur témoignage très inspirant.

Nous leur souhaitons beaucoup de succès et une belle continuation. 

>> Suivez l’actualité de Studio Volume sur Facebook !

Fermer le menu