Une bulle pour communiquer !

Parce qu’un bon dessin vaut mieux qu’un long discours, nos étudiants ont été invités à travailler autour du thème « La bande dessinée comme outil de communication ». Ce workshop s’est déroulé du 05 au 09 novembre et a permis à nos étudiants d’apprendre les codes de cet outil de communication.

La bande dessinée comme outil de communication

Depuis toujours les marques utilisent des supports pour communiquer, aussi bien pour des actions de communication ponctuelles que pour de la communication plus globale et corporate. D’ailleurs, quand on associe bande dessinée et communication, les exemples ne manquent pas : Tintin qui s’insère dans le packaging de la célèbre moutarde Amora ou encore Blake et Mortimer pour le whisky Jameson.

Par son mode d’expression ludique et attachant, ce média captive le lecteur et permet de développer un moyen de communication qui sait se démarquer de la concurrence. Tout l’enjeu est de réussir à créer le scénario sur mesure qui sublimera votre message.

La BD au cœur de ce workshop

C’est le lundi 05 novembre que le coup d’envoi de ce workshop a été donné avec un brief qui a invité nos étudiants à concevoir des planches de BD sur la communication autour de l’ISEG Strasbourg !

Les étudiants ont été accompagnés tout au long de la semaine par des intervenants professionnels, experts dans leur domaine. Ils ont partagé avec eux leur expérience et leur savoir-faire permettant ainsi à nos étudiants d’apprendre les bonnes pratiques de ce milieu particulier.

Toute la difficulté de ce workshop était d’être capable d’incorporer rapidement le côté théorique pour effectuer une mise en pratique sans brûler les étapes.

C’est pourquoi, nos étudiants ont d’abord appris les règles de composition de l’univers du dessin ainsi que les différentes étapes de création : le Story boarding, rough and clean, type de support… Les étudiants ont découvert qu’un « bon dessin », c’est d’abord un « bon coup de crayon ».

Ils ont ensuite, grâce à des cas concrets, appris à comprendre ce média pour créer des messages impactants.

La mise en pratique

Après deux journées théoriques, place à la pratique. Par groupe de travail, nos étudiants se sont lancé dans la création de leurs BD.

Et ce travail fût payant puisqu’à la restitution les intervenants ont été subjugués par la qualité des rendus de nos étudiants.

Fréderic Audard met un point d’honneur à souligner la « diversité » des supports de création utilisés : « La bande dessinée est apparue sur papier : journaux, albums et autres formats. Il est intéressant de voir au fil du temps comment le numérique a investi cet univers et cela se retrouve dans les créations des étudiants ».

Félicitations à l’ensemble de nos étudiants ! Dans quelques jours, l’ensemble des œuvres sera exposé dans la Galerie du Dôme, la galerie d’art de l’ISEG Strasbourg.

Fermer le menu