Retour sur la conférence d’Annabel Fontecave, chargée de projets culturels en ligne au Muséum de Toulouse

Dans le cadre de notre semaine évènement sur le thème de la culture au service des marques, dédiée à la publicité, à la communication et aux médias, nous avons accueilli Annabel Fontecave, chargée de projets culturels en ligne au Muséum de Toulouse.

Il a été intéressant de comprendre comment lier une institution culturelle, telle que le Muséum de Toulouse, au digital.

 

 « La difficulté de mon travail est de mêler la promotion et la médiation » – Annabel Fontecave

 

Voilà le challenge que rencontre chaque jour Annabel. La communication du Muséum de Toulouse repose en grande partie sur son travail, détaillé lors de sa conférence.

Le Muséum de Toulouse, ouvert depuis 1865, a connu beaucoup d’évolutions et se doit d’innover avec son temps. On compte deux sites sur la ville : le Muséum et les Jardins du Muséum. Avec 333 000 visiteurs physiques et autant de visiteurs virtuels sur le site web, Annabel nous a démontré l’importance pour le Muséum de maîtriser sa communication digitale.

Le site web représente un troisième lieu de visite, il propose un contenu complémentaire à celui que le visiteur peut trouver sur les sites physiques. L’objectif est donc pour Annabel d’apporter de la cohérence dans l’offre éditoriale en mettant l’accent sur les collections, en améliorant la visibilité des Jardins du Muséum ou encore en s’adaptant aux évolutions des usages (comme les smartphones).

Pour y parvenir, elle établit une analyse de la cible précise, en plusieurs points où chaque cible représente un type de personne et où l’offre digitale est adaptée. Facebook, Instagram, Youtube, Twitter, Scoop-it… Grâce à ces plateformes, Annabel parvient à élaborer une communication intelligente et pertinente du Muséum de Toulouse, ce qui en fait aujourd’hui sa grande renommée.

Fermer le menu