Nos ISEGiens ont du talent : rencontre avec Florian Bourdot, co-fondateur du Bordeaux Open Air

Nous rencontrons aujourd’hui Florian Bourdot. Cet ancien étudiant, major national de promotion 2018, est le Directeur et Co-fondateur du festival Bordeaux Open Air. Il est également consultant en stratégie d’influence pour plusieurs marques françaises et intervenant à l’ISEG Bordeaux.

Quel a été votre parcours à l’ISEG ?

« J’ai effectué mes 5 années à l’ISEG Bordeaux. J’ai eu la chance de faire un semestre d’étude à la fin de ma licence à Berkeley en Californie dans le cadre des partenariats internationaux de l’ISEG. J’ai ensuite intégré le MBA Événementiel, Relations Publiques et Réputation. J’ai été diplômé en 2018. »

Parlez-nous du concept Bordeaux Open Air

« Le concept du Bordeaux Open Air part d’une idée très simple : la musique rassemble et il y a grand besoin d’être ensemble ! Nous avons décliné une série d’événements dominicaux sous la forme d’un festival qui propose aux bordelais et aux touristes des concerts en plein air dans les parcs pendant l’été. Nous leur proposons de découvrir et d’écouter la fine fleur de la musique électronique mondiale car chaque dimanche, une ville différente est invitée.

Nous proposons également toute une ingénierie responsable, cette année nous sommes devenus zéro déchets et nous proposons 100% de produits locaux! »

Comment l’ISEG vous a boosté dans la création de ce projet innovant ?

« L’ISEG Bordeaux a vraiment été mon cocon créatif. C’est une école qui est bien ancrée dans le réseau local et qui a une forte légitimité sur ses secteurs, le marketing, la communication et le numérique. Elle m’a permis de me poser les bonnes questions pour apprendre par mes propres moyens. Et sa proximité avec les acteurs locaux m’a ouvert beaucoup de portes. L’ISEG est à nouveau partenaire officiel de notre festival, une véritable réussite depuis 4 ans ! »

Quelle est votre stratégie de communication ?

« Notre règle d’or en communication, c’est qu’on ne ment pas. Nous proposons chaque dimanche à nos visiteurs de vérifier la promesse qu’on leur fait : de la bonne musique internationale, gratuitement, en plein air. Il y a donc une relation de confiance très forte qui s’installe avec notre public. »

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaite entreprendre ?

« Je n’ai pas réellement de conseils à donner en dehors de la persévérance. Nous sommes à la 4ème édition du festival et les problèmes ne sont jamais finis. Il faut réussir à prendre du recul, continuer à aimer ce qu’on fait, car il faut de la passion pour entreprendre. Bref, persévérer ! »

Merci à Florian pour ce témoignage!

Retrouvez toute l’actualité du campus et les témoignages de nos étudiants sur le blog !

Fermer le menu