Nos étudiantes de 3e années vont partir… à New York et à Irvine !

Anaïs et Fanny, deux étudiantes en 3e année, nous font part de leur choix de partir à l’international pour leur 2nd semestre, les raisons qui les ont motivées et les préparations nécessaires à ce départ.

Pourquoi avez-vous choisi de faire ce 2nd semestre à l’étranger ?

Fanny : J’ai choisi de faire mon second semestre à l’étranger car, d’après moi, c’est une réelle opportunité pour découvrir une nouvelle culture, un nouveau type d’enseignement et pour apprendre l’anglais. Avant mon entrée à l’ISEG, je savais qu’il était possible de partir à l’international et cela fait donc maintenant 3 ans que je prévois de le faire.

Anaïs : Faire mon 2nd semestre à l’étranger était quelque chose que j’avais prévue depuis l’entrée à l’ISEG. Je suis d’ailleurs rentrée dans cette école pour les possibilités d’étudier à l’étranger. J’aime voyager et faire des études qui me permettent de combiner étude et voyage, ce qui est très important pour moi.

 

Quelle destination avez-vous choisi et pourquoi ?

Fanny : J’ai choisi de partir à Irvine pour le rêve américain évidemment, la Californie m’attire depuis toujours et nous avons la possibilité dans cette université d’étudier le marketing digital qui, comme on le sait, est un métier d’avenir.

Anaïs : J’ai choisi de partir à New-York car c’est une ville qui m’attire, que je trouve très dynamique et dans laquelle je pourrai beaucoup apprendre. De plus, voulant faire ma 5ème année à Dublin et pas à New-York, partir aux États-Unis en 3ème année est pour moi la meilleure solution. En effet, je ne vois pas partir aussi loin pendant un an complet, du coup, un semestre est un bon compromis. Et puis, on ne va pas se le cacher, les États-Unis ça claque sur le CV, c’est toujours une valeur ajoutée. J’ai choisi New-York et pas la Californie car à New-York on a un autre visa qui permet d’avoir un stage rémunéré à la fin du semestre ce qui est pour moi très important.

 

Comment avez-vous organisé vos départs ?

Fanny : Pour l’instant, rien n’est réellement organisé, nous sommes actuellement en train de remplir les documents qui permettrons à l’université partenaire de nous fournir les papiers afin d’entamer les procédures pour le visa, il faudra ensuite que je me charge de trouver un logement qui sera probablement sur le campus d’Irvine.

Anaïs : Comme je pars aux États-Unis, il me faut un visa et les démarches sont très longues ! Du coup, tant que je n’ai pas de visa je ne peux rien entreprendre, comme booker un appartement, prendre mon billet d’avion ou même voir les détails du voyage avec ma banque.

 

Qu’attendez-vous de cette expérience ?

Fanny : J’attends tout d’abord d’améliorer mon anglais, qui est la première raison pour laquelle je souhaite partir, ensuite évidemment découvrir de nouvelles choses, de nouveaux paysages et un nouveau mode de vie.

Anaïs : Cette expérience va, je l’espère, me permettre d’apprendre des choses, dans le markéting, sur la culture américaine et sur moi-même et ma capacité à vivre aussi loin de chez moi. J’attends aussi de trouver un stage là-bas, de pouvoir m’y faire des contacts et de voyager et visiter plusieurs villes des États-Unis.

 

Fermer le menu