Les différents modes de pensée et la créativité

Retour sur un module de 3e année conduit par M. Dubois au sujet de la pensée, la créativité et les business models.

 

Qu’est-ce que la pensée créative et quelle est la différence avec notre mode de pensée actuelle ?

 

La pensée créative, c’est créer du nouveau, c’est sortir du cadre, apprendre à changer son regard sur les choses, apprendre à désapprendre. Elle nécessite un effort pour sortir de la pensée convergente.

La créativité, c’est aussi avoir un regard différent, travailler sa flexibilité visuelle, auditive ou cognitive.

La pensée convergente se traduit par le fait de reproduire ce qu’on nous a appris, nous apportons une seule solution à un problème donné. Elle représente la pensée que l’on nous a inculqué, classique et empêche l’apparition de créativité.

Nous avons l’impression que cette manière de pensée est la plus efficace (illusion d’efficacité) car elle apporte une réponse de façon rapide et ne demande pas d’effort, elle rassure, mais nous sommes vite perdus en cas de changement d’environnement ou de contexte.

 

La pensée divergente se traduit par le fait d’explorer plusieurs solutions (souvent originales), de sortir de la pensée convergente. Elle représente la pensée de l’explorateur. Il existe un risque de se faire critiquer ou repousser car ce n’est pas l’unique réponse attendue et normée. Elle nous permet d’explorer des endroits que l’on ne connait pas, ce qui fait parfois peur : nous nous éloignons du conformise qui reste la règle des entreprises d’aujourd’hui en France.

L’échec est mal vu dans notre pays qui ne propose pas tant de formation au sujet de la créativité et du non-conformisme, contrairement aux Etats Unis par exemple, qui prônent la pensée divergente.

 

« On participe à plusieurs ateliers durant ce module, des jeux qui rendent le cours encore plus attractif et surtout qui nous font prendre conscience de notre capacité à penser plus loin, différemment. » Jeanne, étudiante en 3e année.

 

Qu’est-ce que la méthode de pulsion de mots et quelle est son utilité dans la vie professionnelle ?

 

La pulsion de mot est une méthode visant à pousser plus profondément des concepts ou des idées de manière spontanée. Elle pousse les participants à faire surgir des mots en passant par leurs émotions et leurs ressentis et non par un discours rationnel, dans le but d’avoir un résultat authentique et des insights plus intéressant.

Cette méthode est plus rapide et permet d’observer le problème sous tous ses angles. C’est une démarche à appliquer en équipe, ce qui permet d’avoir plusieurs points de vue différents et un résultat plus riche.

De manière plus concrète, nous établissons une cartographie d’un problématique et nous listons les points positifs et les points négatifs. Par la suite, nous dégageons les grands axes de travail : c’est un outil de décision qui permet de faire émerger des insights.

La méthode de pulsion de mots s’applique sur les recherches de concept, de produit, les recherches créatives mais est aussi utile pour établir le bilan d’un produit ou d’un service.

 

Qu’est-ce que la bissociation ? Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de création à partir de bissociation ?

La bissociation correspond à l’association, la confrontation de deux domaines, idées ou produits qui résulte sur un concept unique et innovant, un insight.

Par exemple, la marque « Apéricub » est la bissociation du fromage et du moment de l’apéritif. Le concept du velcro est la bissociation entre la bardane et le tissu.

 

Merci à M. Dubois pour toutes ces informations très intéressantes.

 

Fermer le menu