Plus de 100 métiers à portée de mains…

La formation dispensée à l’ISEG permet aux jeunes diplômés d’occuper des postes dans les domaines aussi variés que le marketing, la communication, le digital Market-Com, le développement et management commercial, l’événementiel, les relations publics, la communication d’influence (médias/médias sociaux)… que ce soit en France ou à l’étranger.

DIGITAL MARKETING / COMMUNICATION ET MÉDIAS SOCIAUX

Le Social Media Manager définit la stratégie de communication, marketing de l’entreprise sur les différents médias sociaux tels que Instagram, Snapchat, Youtube, LinkedIn, etc… Il met en place un plan d’actions pour faire connaitre la marque, augmenter les ventes et fidéliser les clients. Le social Media Manager est en relation directe avec les directions générales sur la stratégie globale, les régies de Facebook, Google ou Amazon et les agences spécialisées en contenus et relations avec les influenceurs. C’est un poste qui demande de l’analyse de données, de la créativité, une bonne connaissance de l’achat media, un goût pour l’innovation technologique et un bon relationnel avec les autres métiers.

Le directeur marketing digital est chargé de piloter la stratégie numérique de son entreprise et de (re)définir l’offre digitale de produits et services. Il doit piloter les campagnes d’acquisition et de fidélisation, gérer un budget, effectuer des reporting réguliers, et en mesurer le retour sur investissement. Il mène les grands projets de croissance dans le numérique notamment la digitalisation des points de vente, la croissance sur le mobile et l’expansion dans les objets connectés. C’est un métier de direction générale qui demande une fibre managériale ainsi qu’une très bonne expertise en marketing, et pour les profils les plus seniors, en transformation digitale.

Le chef de produit mobile se concentre sur la coordination des projets de développement des produits et applications mobiles, leur déploiement et leur mise en œuvre. Il conçoit des applications mobiles, participe à l’amélioration continue des fonctionnalités et assure la bonne exécution de la roadmap produit, en conformité avec les objectifs et priorités stratégiques. En agence, il présente un cahier des charges sous forme de recommandation à son client, en entreprise ce cahier des charges lui sert à négocier avec sa hiérarchie les ressources allouées à la réalisation du projet. Ce métier nécessite des compétences en design thinking, en marketing, en gestion de projet techniques et méthode agile.

Le Brand Content Manager est responsable de tous les contenus print, vidéo et audio permettant à une marque de rayonner auprès de ses différents publics : depuis la TV jusqu’aux magasins en passant par les réseaux sociaux. Il définit les sujets et les scénarise avec des créatifs dans le cadre d’une ligne éditoriale pensée pour la marque et ses objectifs. Dans l’équipe Marketing / Communication le Brand Content Manager travaille avec le social media manager pour monter des opérations avec des producteurs de contenus comme Netflix, Brut ou des régies médias comme L’équipe, Au Féminin…C’est un métier en relation avec des créatifs qui demande de la gestion de projet pour produire et livrer les contenus aux différents medias dans le format le plus performant.

Le rôle du responsable de communication digitale est de faire connaitre une marque et ses produits sur les médias digitaux comme internet. Il définit et met en œuvre la stratégie de communication en complémentarité avec la stratégie globale de l’entreprise. Il est le garant de l’image de l’entreprise, de son identité et des valeurs qu’elle véhicule. Pour cela il doit donc comprendre les attentes des publics afin de les traduire en solutions et actions de communication les plus pertinentes pour les publics et adaptées à la marque. En contact étroit avec la direction de la communication, il coordonne agences de création et régies media. C’est un métier qui demande de l’analyse, de la créativité et des compétences en gestion de projet transverse. 

DIGITAL COMMUNICATION GLOBALE ET STRATÉGIES D’INFLUENCE 

Le consultant en communication d’influence a pour mission d’accompagner les entreprises sur l’image de la marque, la qualité des produits et la réputation des dirigeants en développant le relationnel auprès des media, acteurs politiques et institutionnels, société civile et influenceurs sur les sujets d’actualité. Il anticipe les risques et opportunités des prises de parole, met en place des campagnes de communication et organise des événements presse et influence. Il travaille en entreprise ou en agence au sein d’une équipe spécialisée en veille, stratégies digitales et éditoriales, social media. C’est un poste qui demande une bonne culture générale et un intérêt pour les sujets de société et les affaires publiques doublé de compétences en relations publiques et gestion des réseaux sociaux.

Le directeur de la communication détermine l’image de l’entreprise à mettre en avant, les avantages compétitifs à promouvoir, les modes de communication à privilégier, les partenaires à associer…Pour cela il doit donc avant tout comprendre les attentes de chaque public afin de les traduire en solutions et actions de communication les plus pertinentes et adaptées. Il peut par exemple s’appuyer sur des études, des enquêtes de satisfaction, ou encore l’analyse des actions mises en place précédemment. Il bâtit un plan de communication annuel qui fixe à la fois les objectifs, les cibles, les messages et discours à tenir mais aussi les actions à mettre en place aussi dans les médias traditionnels comme la télévision, dans la presse, l’affichage, que sur internet et les réseaux sociaux, mais aussi en magasin. 

Le planneur stratégique détermine les partis pris permettant de guider les équipes créatives et de convaincre les clients d’une agence. Sur la base d’une problématique client, il analyse les consommateurs, construit une plateforme de marque, définit la stratégie media. Il travaille avec tous les métiers afin de décider de la meilleure orientation stratégique à adopter pour pouvoir rédiger et présenter la recommandation finale au client. Au-delà de ces missions de base, il est amené à prendre du recul pour identifier les évolutions sociétales, les tendances de consommation et innover pour attirer les futurs fans de la marque et convaincre les consommateurs de demain. C’est un métier qui demande de la curiosité, une capacité d’analyse et de synthèse, des qualités d’écriture pour parvenir à une recommandation limpide.

Le responsable marketing et communication digital est chargé de concevoir, mettre en place et animer la stratégie de communication de l’entreprise online mais aussi parfois offline. Il développe la visibilité de la marque pour augmenter les ventes sur les sites de e-commerce et en magasin en investissant dans des campagnes d’acquisition, d’animation de la communauté de client mais aussi en exploitant l’évènementiel et les partenariats. Il pilote et assure la production et la diffusion de contenus éditoriaux sur les différentes plates-formes : site internet, application mobile, réseaux sociaux… Il mesure la performance des actions en terme d’image, de ventes et de satisfaction client. Passionné et expert de la communication digitale et off line, c’est un expert de l’expérience de marque et du parcours client.

ÉVÉNEMENTIEL ET RELATIONS PUBLICS 

Le chef de projet événementiel conçoit et réalise un événement (convention, soirée, séminaire, remise de prix…) pour le compte d’un client de l’agence événementiel (ou en interne à l’entreprise).  De la préparation de l’événement à son bon déroulement, le chef de projet événementiel doit tout gérer. En partenariat avec le client, il conçoit l’événement, négocie le budget avec les différents prestataires, élabore le planning des actions à réaliser, organise et gère toute la logistique du projet sur le terrain (agencement des espaces, transport du matériel, installation des équipements…), rédige les supports de communication (invitations, programme…), et prend en charge les impératifs de déplacement et d’accueil des participants (réservations d’hôtel, locations de voitures…). Il est l’intermédiaire entre le client et les différentes équipes chargées de la réalisation de l’événement. Ce métier requiert un bon sens marketing pour intégrer les enjeux et objectifs du client, un solide sens de l’organisation pour gérer les nombreux prestataires impliqués, un grand sens de l’écoute et de la diplomatie pour faire face efficacement aux nombreux imprévus inhérents à cette mission.

Le conseiller en relations publics élabore, pilote et supervise le portefeuille de comptes clés de l’agence. Il intervient sur l’ensemble des problématiques de communication et de relations publics. Il s’engage dans la relation de confiance avec le client et défend les recommandations et les partis pris de l’agence. Il gère l’image de l’agence et des clients en veillant à la cohérence, en interne et en externe, des messages et des procédures à l’élaboration desquels il a participé. Il rédige les recommandations et stratégies de relations publics, et est le garant du suivi opérationnel et financier des actions et recommandations faites aux clients. Il s’assure des procédures d’achat et du suivi de l’exécution des missions qui lui ont été confiées. Il intervient sur des responsabilités transversales dans l’agence, comme le développement commercial. Ce métier demande une grande compréhension des procédures de communication RP (organisationnelle, rédactionnelle, interne, externe, gestion de la crise…)

Le responsable relations presse est le porte-parole de la manifestation, du site ou de l’entreprise auprès des médias (on-line et off-line). Il est chargé de convaincre les journalistes (bloggeurs etc…) de relayer les informations sur l’événement dans leurs médias. Il leur fournit des éléments leur permettant de rendre compte d’un événement, et de participer ainsi à sa promotion. Il développe les partenariats presse en entretenant et en enrichissant un portefeuille de relations presse, gère les sollicitations de la presse et fait l’interface entre les demandes des journalistes et les responsables internes. Il rédige les argumentaires (communiqués de presse, dossiers de presse, autres supports d’information) à destination des journalistes pour valoriser l’événement ou le site. Il planifie et suit les campagnes de presse en lien avec la direction générale., gère les invités presse présents sur la manifestation., assure une veille média sur la manifestation, le site voire l’entreprise et suit la performance et les « retombées presse » des actions de communication. Ce métier exige un très fort sens du relationnel, toujours à l’écoute d’un public exigeant, la « presse », il nécessite également des capacités rédactionnelles et un esprit de synthèse pour capter les leaders d’opinions, bloggeurs, journalistes…

Le responsable communication institutionnelle (dite corporate), en charge de la communication externe et des relations publics, il définit et met en œuvre la stratégie médias et hors médias de l’entreprise. Il doit valoriser ce qu’est l’entreprise au-delà de ses produits ou de son activité commerciale et développer la notoriété de l’institution. Le chargé de communication corporate élabore des recommandations, met en œuvre les actions de communication en lien la stratégie précédemment définie et effectue le bilan de ces actions. Il élabore : le rapport annuel de l’entreprise, la valorisation du mécénat et du sponsoring, la charte graphique, la définition de l’identité sonore de l’entreprise, etc. Il en suit également les budgets et plannings. Ce métier implique un grand sens de la « diplomatie », une écoute et un fort sentiment d’appartenance à l’entreprise qu’il représente en toutes circonstances…

Le chargé de production (événementielle) dirige et assure la mise en œuvre sur le terrain des moyens humains, matériels, logistiques et financiers d’un événement, dans le strict respect de l’ensemble des paramètres du cahier des charges établi par l’entreprise ou l’agence (budget, planning, respect des législations, positionnement du projet…). Il est en charge de la constitution, du recrutement, de la contractualisation, de l’encadrement et de la gestion de tous les prestataires techniques produisant l’événement. Il suit les différentes phases du projet en s’assurant du respect du cahier des charges et des délais. Il établit les fiches de service, encadre et dirige les prestataires et régisseurs. Il doit anticiper, apprécier, décider et intervenir pour tout problème technique ou organisationnel, pour cela des qualités méthodologiques sont indispensables. Ce métier convient aux esprits rigoureux, ayant un fort sens de l’organisation et une approche structurée, peu sensible aux aléas du métier…

MARKETING, BRAND MANAGEMENT & INNOVATION

Le chef de produit, en relation avec sa Direction Marketing, est en charge d’une gamme de produits ou services de l’entreprise. A partir de l’analyse des données marketing sur son marché, il adapte l’offre de l’entreprise à la demande analysée en agissant de façon cohérente sur les 4 variables du « Marketing-Mix » (le Produit, son Prix, sa commercialisation et sa communication). Il définit et anime ces 4 plans d’actions et leurs budgets ; Il assure, autour de ces plans, une coordination et une communication transversale entre les différents services internes et externes concernés. Pour ce métier de bonnes capacités d’analyse et un sens du contact sont requises, un bon sens de l’organisation est également requis…

Le chef de projet innovation pilote les projets d’innovation de l’entreprise (lancement de produits nouveaux, diversification, etc …) depuis leur conception jusqu’à la phase de livraison, il coordonne les différents intervenants internes (marketing, R&D, production, informatique, communication…) et externes (agences, partenaires, SSII…). Il utilise et fait utiliser les outils de conduite de projet pour garantir le lancement dans les meilleurs délais de l’innovation. Ce métier convient aux plus dynamiques, capable de fédérer les différentes compétences énoncées ici et qui auront à cœur de faire aboutir les projets de l’entreprise

Le Brand Manager est le responsable Marketing d’une marque de l’entreprise, sa mission est de consolider et développer le capital que représente sa marque pour l’entreprise. Il en augmente la notoriété par les actions de communication qu’il déploie, il en améliore l’image auprès des consommateurs et partenaires par le respect des valeurs qu’elle véhicule, il en assure la cohérence via une charte graphique et conceptuelle. Il pilote l’extension de la marque (nouvelles gammes, diversification…) en s’assurant du respect de cette cohérence et de la compatibilité pour l’image de sa marque et de l’entreprise. Un grand sens marketing est requis, le brand manager devant réellement « incarner » sa marque et la faire prospérer…

Le Category Manager, chez les producteurs comme chez les distributeurs, est en charge d’une « catégorie » de produits, c’est-à-dire d’un ensemble de produits répondant à un même type de besoin, par exemple la catégorie « petit-déjeuner »… Il en optimise le contenu en fonction de l’évolution des besoins des consommateurs, il adapte les actions marketing du fabricant (promotion des ventes, communication « terrain »…) aux spécificités de l’enseigne ; il élabore des actions conjointes fournisseur/distributeur en collaboration avec leurs services marketing et commerciaux. Deux compétences sont requises : le sens de l’analyse et de l’étude des données sur sa catégorie, la capacité à fédérer des équipes tant internes qu’externes et les partenaires distributeurs autour d’une même catégorie de produits…

Le directeur marketing supervise et coordonne toute la démarche Marketing de l’entreprise, en ses 3 grands domaines :

Les études de marchés ; réalisées en interne ou commandées à des cabinets spécialisés

Le Marketing opérationnel, assuré par les chefs de produit qui définissent les plans d’action marketing et leurs budgets

Le Marketing stratégique, en siégeant au comité de Direction où il contribue à la définition de la stratégie de l’entreprise (diversifications, investissements…) en apportant sa connaissance des marchés et l’appréciation des menaces et opportunités qui s’y présentent…

Un tel métier requiert une grande capacité d’analyse des données fournies, une autorité naturelle afin de fédérer des équipes aux compétences multiples, une vision stratégique permettant d’être force de proposition aux comités de direction…

MANAGEMENT DE LA FONCTION COMMERCIALE ET DE LA RELATION CLIENT

Le responsable de l’expérience client (UX) est en charge de l’expérience ressentie par un client de l’entreprise (aussi appelée UX pour User Experience…) voire un prospect, depuis le premier contact (même non commercial), jusqu’au moment où celui-ci veut éventuellement quitter l’entreprise. Il doit mettre en valeur les produits pour le prospect, et fluidifier le parcours client. Il doit étudier l’ensemble des points de contacts directs et indirects de l’entreprise avec son écosystème (prospects, clients, prescripteurs, fournisseurs, revendeurs… et même les salariés) pour formaliser la communication on-line et off-line à chacun de ces points de contact (principe de l’« omnicanalité »…) Il doit enfin mesurer leur satisfaction via des études post achat / post action, des enquêtes de satisfaction (ou baromètre), une mesure du taux de recommandation par ces clients (dit NPS ).Cette fonction requiert beaucoup d’empathie… capacité à se mettre «  à la place du client » ; à comprendre ses attentes et ses freins… Il nécessite aussi des capacités de conviction, pour mobiliser tous les énergies internes vers cette satisfaction du client.

Le responsable du développement détermine la politique commerciale, les orientations futures de l’entreprise pour assurer sa croissance et conquérir de nouveaux marchés. Aussi appelé «  Business developper  », « directeur du développement », « business development director » ou encore  » responsable du développement et des partenariats « . Rattaché au directeur commercial, au directeur général et au directeur marketing. Son activité commence par l’analyse et l’étude des marchés pour identifier des pistes de développement, il propose alors des plans d’actions et leur budget pour s’y engager, dont il assurera le suivi. Le responsable du développement est également amené à représenter sa société lors d’événements professionnels comme des salons et à animer des conférences lors de colloques ou de séminaires. Cette fonction requiert beaucoup de dynamisme, une volonté forte d’étendre les activités de l’entreprise, un sens élevé de l’animation d’équipes et de la volonté de réussir.

Le CRM Manager est en charge de la Gestion de la Relation Client (GRC , en anglais CRM pour Customer Relationship Management ), sa mission est de préserver et développer le capital « clients » de l’entreprise. Il définit et utilise les outils de CRM de l’entreprise, principalement des logiciels spécifiques qui, en retraitant et analysant toutes les bases de données de l’entreprise (production, Qualité, finance, Commercial, marketing…) vont les centraliser par Client. Il aide à comprendre les évolutions et tendances des clients et contribue à définir les actions commerciales et marketing à mettre en œuvre pour optimiser ce « portefeuille de clients ». Ce métier requiert un grand esprit d’analyse, une bonne maitrise de la gestion des bases de données et un goût pour les logiciels informatiques…

Le Trade Marketing Manager adapte le Marketing d’un fournisseur aux contraintes et attentes spécifiques de chaque enseigne de distribution. A ce titre, Il prend en charge tous les sujets de collaboration entre Fournisseur et Distributeur : la chaîne d’approvisionnement (avec la GPA = gestion partagée des approvisionnements), le merchandising, la mise en avant des produits, les actions promotionnelles, la contribution aux catalogues publicitaires, voire la co-production des produits à la marque du Distributeur ( MDD).Il implique de fortes qualités relationnelles, le sens de l’écoute et de la diplomatie, et une réactivité élevée pour répondre rapidement aux demandes…

Le Data Analyst est chargé d’exploiter toutes les informations (données numériques) recueillies par les différents canaux de l’entreprise : réseaux, systèmes d’exploitation des ressources (logiciels d’ERP), bases de données sur les clients, les fournisseurs, les distributeurs… pour éclairer les prises de décision des dirigeants. Il élabore et gère des indicateurs, des « tableaux de bord » utiles au pilotage de l’entreprise. Ses analyses contribuent à une meilleure connaissance des clients, de la production, des performances de l’entreprise permettant de déterminer la stratégie marketing, d’améliorer les processus de production et de gestion des flux de l’entreprise. Un grand esprit d’analyse et de synthèse est indispensable, une bonne maitrise des outils informatiques de pointe…

Fermer le menu