Échange avec Camille Jourdain, Consultant Social Media et Influence Marketing

Lors de la semaine Marketing New Trends organisée par nos étudiants de 2e année, nous avons eu le plaisir d’accueillir Camille Jourdain, Consultant Indépendant Social Media et Influence Marketing.

 

En quelques mots, qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

 

Je m’appelle Camille Jourdain et, en tant qu’ancien étudiant de l’ISEG Lille, je suis ravi de répondre à vos questions. Commençons par quelques mots sur mon parcours professionnel.

Après avoir effectué plusieurs stages très formateurs dans le digital, aussi bien chez l’annonceur (La Redoute, Auchan et Leroy Merlin) qu’au sein de plus petites structures (startups et agences), j’ai eu la chance d’être embauché en tant que Community Manager en agence dès la sortie de ma formation.

Ensuite, mes missions ont évolué avec plus de responsabilités, davantage de prises de décision et un poste de Social Media Manager plus stratégique. Récemment, j’ai exercé en tant que Responsable Communication Digitale d’une agence basée à Paris et aujourd’hui, je suis Consultant Indépendant sur des problématiques Social Media et en Influence Marketing.

En parallèle, je forme des étudiants en école et j’écris beaucoup, sous la casquette du blogueur sur camillejourdain.fr et aussi de l’auteur puisque j’ai écrit mon premier livre sur Twitter en 2014, édité chez Kawa. Un second sur l’Influence Marketing est en cours d’écriture et devrait sortir en ce début d’année, toujours aux Editions Kawa.

 

 

 

Selon vous, quelles sont les techniques qui émergent en micro-influence ?

Il faut d’abord dire qu’un micro-influenceur est avant tout un créateur de contenu. Sa vraie force, c’est sa capacité à créer un contenu qui parle à son audience. Il prend le message de la marque, le transforme pour ensuite le diffuser.

À ce sujet, les coûts de création deviennent d’ailleurs de plus en plus importants dans les opérations d’influence marketing et la créativité occupe une place majeure dans les partenariats avec les micro-influenceurs. Ils sont plus accessibles et plus flexibles avec les marques. Bien que leurs communautés soient plus restreintes, elles sont plus engagées, proches, fiables et qualifiées.

Les micro-influenceurs créent des contenus de plusieurs types, ils écrivent des billets, réalisent des vidéos sur YouTube, postent des photos sur Instagram et créent de plus en plus de stories.

La tendance éphémère, caractérisée par ces contenus visibles 24 heures, attire toutes les convoitises de la sphère Social Media et donc des influenceurs. Les utilisateurs apprécient les stories, un format qui permet aux influenceurs de dynamiser leurs échanges, d’être plus authentiques et de générer plus d’interactions.

 

Les 4 grandes tendances émergentes en micro-influence sont les suivantes :

1. Une quête d’authenticité : des partenariats plus cohérents et plus honnêtes.
2. Un phénomène de lassitude : des prises de parole diversifiées et moins répétitives.
3. Un besoin de transparence : des collaborations commerciales mentionnées explicitement.
4. Une professionnalisation du secteur : des deals encadrés et contractualisés.

 

 

Quelles sont les différentes étapes lorsque vous conseillez des entreprises avec la Brigade du Web ?

Avant de parler de conseil, je précise que La Brigade du Web est un collectif d’influenceurs au service des événements. Fondée par Annie Lichtner, cette équipe est composée d’influenceurs d’expérience dans les secteurs du digital, du marketing, du e-commerce, du social media et de l’innovation. Elle met en œuvre le pilotage Social Media des principaux événements français, sur ces différents secteurs comme E-marketing Paris ou VivaTech.

Ses membres animent en live les communautés des salons, conférences, tables rondes, petits déjeuners et autres types d’événements sur les principaux réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn.

La Brigade du Web conseille les organisateurs sur la stratégie à mettre en place pour gagner en visibilité et générer de l’engagement sur ces plateformes. Concrètement, ils font des Livetweets, publient des photos sur Instagram, racontent leurs journées au format Stories, mettent en place des live vidéo sur Periscope ou Facebook Live et réalisent des interviews et reportages multi canaux.

 

En tant qu’influenceur, comment interagissez-vous avec vos lecteurs ?

J’utilise beaucoup Twitter (@camillejourdain), je passe effectivement beaucoup de temps à diffuser des contenus et échanger autour de thématiques qui me passionnent sur cette plateforme.

Twitter est aujourd’hui incontournable sur le digital, le marketing, l’influence et le Social Media en 2019. Il est pleinement intégré dans l’écosystème des réseaux sociaux et devrait continuer d’innover en proposant de nouvelles opportunités de communication pour les influenceurs dans le secteur du BtoB. La clé de la réussite pour les influenceurs sur Twitter et plus globalement sur les réseaux sociaux, c’est l’engagement.

Comment procéder pour engager les membres de sa communauté ? Il faut d’abord se différencier, faire des essais, par exemple en testant de nouvelles fonctionnalités dès leur apparition, trouver une tonalité juste et une ligne éditoriale alignées avec ses centres d’intérêt.

L’engagement est selon moi caractérisé par plusieurs éléments : la créativité, l’originalité, l’innovation, c’est à dire l’utilisation des formats innovants comme les stories, la vidéo ou la réalité virtuelle. Pour générer toujours plus d’engagement, j’ai tendance à conseiller de miser sur l’authenticité et la transparence. Ce qui compte en 2019 pour les influenceurs, c’est de parler vrai !

 

 

 

En quoi consiste votre collaboration avec Reech ?


Reech est une solution spécialisée en Influence Marketing avec qui je travaille depuis plusieurs mois.
En tant que Consultant, je conseille Reech à plusieurs niveaux : Communication Social Media et Stratégie Marketing. Je publie également sur les réseaux sociaux : animation du compte Twitter ou encore livetweet de conférence.
Par exemple, j’ai récemment annoncé que Reech avait reçu le Prix de la meilleure campagne d’influence au Grand Prix du Social Media pour le lancement du parfum L’Interdit de Givenchy.

En tant qu’Ambassadeur, je prends la parole pour recommander la solution sous plusieurs formes : écriture d’article sur mon blog, publication sur les réseaux sociaux, recommandations auprès d’influenceurs et évangélisation autour de l’Influence Marketing. Par exemple, j’ai publié un article sur mon blog au sujet de la transparence dans les partenariats avec les influenceurs, en faisant un focus sur l’adhésion de Reech à l’ARPP.

En tant qu’Auteur, j’écris mon second livre en me basant sur mon expertise et l’expérience de Reech, avec des prises de position de Guillaume Doki-Thonon, son fondateur, avec des études sur l’Influence marketing réalisées par leur équipe et avec des campagnes de marques gérées via la solution. Par exemple, celle de Givenchy avec une présentation des bonnes pratiques et une analyse des résultats.

 

Merci à Camille Jourdain pour ces réponses complètes et précises. Une très bonne source d’inspiration pour nos étudiants !

Fermer le menu