Conférence menée par Mathieu Tarnus, DG de Sarbacane

Aujourd’hui, au sein de l’ISEG, nous avons eu l’honneur d’accueillir, Mathieu Tarnus, Directeur Général de Sarbacane et ancien ISEG de la promo 2003.

A travers cette rencontre, notre invité nous a partagé son parcours. Débutant en 1999 dans une filière Marketing à l’ISEG, Mathieu fait le choix de créer sa propre entreprise au lieu d’effectuer des stages. « Une idée folle » dans une ère où le financement de projet est très difficile.

 

Aujourd’hui, les étudiants ont la chance de disposer de nombreux moyens de mise en place, d’aide et d’accompagnement à l’ISEG pour se lancer dans la création d’entreprise. À partir de la 3e année, Mathieu se spécialise dans l’emailing marketing et crée Data List, une start-up qui permet de prospecter et de créer des fichiers à travers l’emailing.

Malgré un environnement défavorable à la digitalisation, il a su évoluer à travers ce domaine auquel il croyait. Aujourd’hui, cela fait 20 ans que l’emailing représente un canal direct du marketing dépassant largement la prospection téléphonique : l’un des plus performants dans l’ère du digital accompagné des réseaux sociaux.

 

Il sort alors de l’ISEG et débute Sarbacane à travers l’ère de la bulle internet, jeune start-up qui débute dès 2002 et qui propose des solutions de création, de conception autonome, et de développement emailing en BtoB ou BtoC. Avec l’expansion d’internet, l’entreprise saisit l’opportunité d’exploiter un canal marketing qui va devenir essentiel dans un business d’aujourd’hui pour gérer sa stratégie marketing, acquérir et développer du contact, créer une base de données clients mais aussi permettre de transmettre des messages personnalisés pour chacun.

Sarbacane, c’est avant tout accompagner ses clients à travers leur stratégie et leur permettre d’être autonome. L’offre est destinée avant tout à des clients qui ont pour objectif de fidéliser sa clientèle, soit des entreprises qui cherchent à avoir des performances optimales dans le digital qui ne cesse d’évoluer de jour en jour. Le logiciel répond à la difficulté de captiver l’attention des clients, et surtout de la garder sur le long terme. En effet, de nos jours, les campagnes d’e-mailings ne servent plus réellement à la prospection mais surtout à la fidélisation.

 

Pour ensuite analyser les performances de la campagne, Sarbacane mesure grâce au tracking (le nombre de clic sur le lien, le taux de lecture…) et grâce à un bon suivi du site Internet. Cela permet de savoir si la campagne a été efficace ou non. Mathieu Tarnus insiste sur l’importance de la qualité du fichier (concernant les contacts, les destinataires), il est nécessaire de le solliciter fréquemment. Le message vient en 2e priorité.

 

L’email marketing est assez atypique depuis l’industrie logiciel. Les activités dans le digital sont souvent cycliques, elles deviennent des solutions plus globales ou meurent. L’email marketing est une activité qui fonctionne bien malgré les nouvelles technologies apparues depuis, il a cependant beaucoup évolué. L’ancien email n’était pas correctement réfléchi concernant le ciblage, l’agencement, le design et le suivi pour la vérification de l’efficacité de la campagne (on attendait une hausse de ventes ou des appels).

Il y a 7 ans, lorsque les mobiles sont arrivés, les entreprises d’emailing n’étaient pas rassurées. Pourtant, Sarbacane a utilisé ce nouveau comme support : grâce au téléphone portable, il est plus facile de lire ses mails. Il fallait apporter une solution à cette arrivée en revoyant le design des emails, par exemple. Ainsi, il est important de bien réagir lorsqu’une nouvelle technologie arrive sur le marché : adopter une méthode « responsive ».

En ce moment, la stratégie la plus intelligente pour les emailings est la méthode prédictive : envoyer le mail au moment propice, le moment pendant lequel la personne est la plus réceptive. Pa Par exemple, on sait qu’on plus de chance d’être lu par tel ou tel client, tel jour à telle heure.

En 2004, avant la loi LCEN (Loi pour la confiance dans l’économie numérique), les entreprises n’avaient pas tant de contrainte concernant le consentement du destinataire. Elle est donc venue structurer et instaurer ce consentement au préalable avant l’envoi du mail. L’obtenir était donc impensable, c’est maintenant rentré dans les mœurs. Cette année, Sarbacane a accueilli sereinement et prêt le RGPD (Règlement général sur la protection des données).

 

Aujourd’hui, l’entreprise compte 70 personnes avec différents pôles au sein de l’entreprise : directeur financier, directeur R&D (une vingtaine d’ingénieur développeur), une quinzaine de personnes en marketing (e-commerce, vitrine, site web, back office, design produit, wording, études clients, réseaux sociaux, blog et référencement), les commerciaux et le service client.

En 2009, Sarbacane s’ouvre sur l’Espagne pour développer sa solution à l’international. L’entreprise a une équipe mobilisée uniquement sur le « content » et sur le SEO (nous avons googliser Sarbacane, leur site internet se présente en 1er).

 

Pour conclure, la clé d’une bonne campagne d’e-mailings, d’après Mathieu Tarnus, la chose la plus importante est la qualité du fichier, c’est-à-dire la qualité de la base de données de contact, la personnalisation et le contenu. En partageant son expérience, Mathieu encourage les étudiants à développer et créer dès à présent leurs projets.

 

Encore un grand merci à lui pour cette conférence très enrichissante !

Fermer le menu