Cap sur l’international : Mon semestre à Dublin

Retour d’expérience :  David Reinhardt, étudiant en 5e année et actuellement à Dublin, nous parle de son semestre à l’international.

Peux-tu te présenter ?

David Reinhardt, 24 années au compteur, Strasbourgeois de naissance avec une soif de voyages intarissable. Amoureux des grands espaces, aventurier-culinaire mais surtout musicien de père en fils !

Où es-tu actuellement ?

J’ai planté ma tente à Dublin, le pays des vertes vallées regorgeant de Leprechauns, où la Guinness coule à flot. J’y termine actuellement ma 5e année dans la joie et l’allégresse, en profitant de la ville aux mille et une portes colorées, riche en histoire et aux différents visages.

Pourquoi avoir choisi de faire un semestre à Dublin ?

Le choix devait se faire entre Dublin, New York ou Strasbourg. Ayant déjà eu la chance d’aller à Dublin, j’ai vraiment su apprécier ma première mais trop courte expérience Irlandaise. J’ai une préférence pour les villes à taille humaine, où la nature se fond aisément dans le paysage urbain. C’est aussi mon besoin de profiter de nouveaux paysages et la découverte de nouvelles cultures qui m’y ont redirigé tout naturellement.

Comment s’est passé ton arrivée à Dublin ? C’était une 1ère pour toi ?

J’ai atterri tranquillement à Dublin peu après la nouvelle année. Chaleureusement accueilli par Laura Adao, une ancienne de l’ISEG Strasbourg. J’ai couchsurfé sur son canapé le temps de trouver mon logement actuel. Laura, son ami et leur colocataire m’ont très vite recommandé les meilleurs spots de la ville et conseillé au mieux pour m’adapter aux coutumes du pays. Je les recommanderai avec plaisir à tous les futurs MCS5 qui veulent s’aventurer en terres Dublinoises !

Comme dit précédemment, j’ai déjà vécu à Dublin durant l’English Summer Session, lors de ma première année à l’ISEG. Mais il n’était question que de 3 semaines, c’était donc frustrant de ne pas pouvoir profiter davantage et mieux comprendre le rythme auquel bat la ville. J’ai donc été très heureux de retrouver cette ville que j’ai quitté il y a 4 ans de ça. Il y a une agréable atmosphère qui règne dans les rues de Dublin, on s’y sent très vite comme chez soi.

Comment se passent les cours à l’Université et la vie outre-manche ?

Les cours sont un peu différents de ce qu’on a étudié jusqu’ici en France. On retrouve un système académique, plus proche du système universitaire Britannique. C’est peut-être nouveau pour nous mais pas déstabilisant pour autant. Le plus difficile à gérer dès notre arrivée en classe, ce sont les différents accents Irlandais, c’est une petite île mais pourtant, du Nord au Sud, leurs prononciations sont bien distinctes.

Autrement, comme à l’ISEG on a pas mal de travaux en groupe (dossiers, présentations etc.). Mais le plus sympa, c’est de côtoyer des étudiants étrangers. Dans les couloirs ou à la cafétéria on peut entendre de nombreuses langues du monde entier. Sinon, la vie de campus est vraiment très active et pour que les étudiants ne restent pas seuls, les membres du BDE local donnent beaucoup de leur personne pour favoriser les rencontres.

Concernant la vie outre-manche, c’est plutôt cool. Dublin est rythmée par les heures d’ouvertures et de fermetures des pubs. Les Irlandais viennent à notre rencontre avec plaisir et sont très ouverts d’esprits. De nombreux musiciens jouent pour les passants dans les rues, les touristes dans les bars et les baladeurs dans les parcs. La musique est omniprésente et donne du cachet à la ville. Les amoureux de la musique seront ravis.
Sinon, pour un Franco-Français bien Franchouillard, la gastronomie Irlandaise n’est pas réputée pour être l’une des meilleures sur terre. Pourtant, on s’y fait ! De plus, il y a des dizaines de restaurants spécialisés dans la cuisine du monde : Thaïlandais, Indien, Mexicain, Camerounais, Italien, Libanais, Américain, Marocain, Philippins… Tout le monde trouve forcément son bonheur !

Bon allez, juste entre nous. Déjà une petite anecdote amusante à nous raconter ?

Si je devais résumer mon séjour jusqu’à présent en une seule journée… ce serait certainement celle de la St Patrick. Une fête dans les rues qui bat son plein tout le long d’un weekend sans trêve ni repos ! On s’est retrouvés entre Français pour profiter tous ensemble de ce moment. La couleur verte était de rigueur pour toute la ville, c’est pourquoi les déguisements aux couleurs locales étaient de mise pour marquer le coup. La ville était pleine à craquer de touristes étrangers et d’Irlandais qui arpentaient les rues et trinquaient tous ensemble avec enthousiasme à la santé du protecteur National.

Cheers Folks !

Merci David pour ton témoignage pour #IsegInternational !

Découvrez nos autres universités partenaires : Dublin, New-York, Madrid, Buenos Aires, Berkeley et Irvine

Fermer le menu