#ProudOf Loryn, MCS4 et athlète « Quand on réalise un saut, la sensation de voler et de rebondir est juste magique ! »

Loryn, étudiante en 4ème année, nous parle de sa passion , l’athlétisme, qu’elle pratique quotidiennement au CA Balma en parallèle de ses études en marketing et communication.

Parle-nous de ta passion, l’athlétisme. Depuis quand en fais-tu ? Qu’est ce qui t’a attirée dans cette discipline ?  

J’ai toujours pratiqué un sport. J’ai commencé par la danse, puis le judo et ensuite l’athlétisme que je pratique en compétition depuis maintenant 8 ans au CA BALMA. Ce qui me plait dans la pratique de l’athlétisme ? C’est un sport qui me permet de me surpasser à chaque entraînement. On défie en permanence le temps, la distance. J’ai choisi de me spécialiser dans le triple saut (qui est un enchaînement de bonds sur une distance donnée avant d’arriver dans le sable) car c’est une discipline qui demande beaucoup de rigueur technique et de persévérance. Quand on réalise un saut, la sensation de voler et de rebondir est juste magique.

A quoi ressemble ta journée type ?

Mes journées sont très chargées ! Je me lève, je viens à l’ISEG pour suivre mes cours de 4è année de 8h30 à 17h30. Puis je fonce à l’entraînement jusqu’à 20h-20h30. Je rentre je mange, je me douche, je fais les devoirs et ensuite je peux enfin dormir ! C’est un rythme et un style de vie à prendre, on s’y habitue très vite.

Tu es récemment partie au Portugal pour la Coupe d’Europe des Clubs Champions, peux-tu nous raconter ?

Oui j’ai eu la chance d’être capitaine de l’équipe junior de mon club pour représenter la France lors de la coupe d’Europe des clubs champions au Portugal. Être capitaine est un rôle dans lequel j’ai pris énormément de plaisir à être là pour l’équipe, à souder les filles, à être à leur écoute, à les épauler, à les motiver etc…Concernant la compétition, l’équipe a représenté la France et a affronté la Lituanie, le Portugal, la Lettonie, la Suisse, et l’Estonie sur toutes les disciplines soit : 100m, 200m, 400m, 800m, 1500m, 3000m, 2000m steeple, longueur, triple saut, hauteur, perche, poids, disque, javelot, marteau, 4x100m, 4x400m.

Mais ce que je retiens le plus de ce championnat d’Europe, c’est l’expérience humaine que j’ai pu vivre. C’était juste magique de pouvoir partager des moments avec d’autres pays, nous étions tous réunis autour de notre passion et le respect et le partage étaient impressionnants. Une fois la compétition terminée, la pression redescendue, toutes les équipes se sont réunies  pour entrer en communion et s’amuser ensemble. C’était une très forte expérience  humainement parlant très forte.

Le sport de haut niveau est donc compatible avec des études supérieures de marketing et communication ?

Rien n’est impossible. Mais je pense que, passé un certain niveau sportif, il est très difficile d’associer le sport et les études. Le haut niveau demande des heures et des heures d’entraînement. Les meilleurs s’entraînent jusqu’à 2 fois par jour. Je ne suis pas à ce niveau, je m’entraîne 1 fois par jour à raison de 5-6 fois par semaine. J’ai un niveau qui se situe juste en dessous du haut niveau.

Pourquoi as-tu choisi l’ISEG ?

J’ai choisi l’ISEG car le programme proposé dans mon MBA Digital Manager correspond à mon projet professionnel, qui est de devenir chargée de communication audio-visuel. J’ai également choisi l’ISEG pour l’aspect professionnalisant.

Des conseils pour mener en parallèle études et sport à haut niveau ?

Je dirais qu’il faut être persévérant et être passionné. J’ai appris au fur et à mesure des années à m’organiser notamment pour les cours. Il y a un temps pour le sport et un temps pour les études. Il ne faut pas mélanger les deux. Mais j’invite toute personne à pratiquer un sport au moins une fois dans la semaine car cela permet de s’aérer l’esprit, de relâcher la pression et de se sentir bien physiquement et mentalement.