L’ISEG a un incroyable talent] Laure, MCS2, sportive de haut niveau et reine de beauté !

Laure, étudiante en 2ème année est un des talents de l’ISEG Marketing et Communication School Strasbourg. En effet, Laure est sportive de haut niveau, référée au Centre Régional d’Education Physique et Sportive (CREPS) de Strasbourg en section Athlétisme. Elle pratique le saut en longueur depuis une dizaine d’année, et à même réalisé une sélection en équipe de France durant l’année 2016.

Retour sur cette formidable expérience.

Laure, tu es athlète de haut niveau, peux-tu nous dire quand et comment tout a commencé ?

Je courais déjà quand j’avais 8 ans mais je me suis mise à l’athlétisme à 11 ans. L’envie de courir m’est venue de mon père, adepte des marathons. J’ai toujours rêvé de ramener des médailles comme lui à la maison et c’est pour cela que nous allions courir chaque dimanche.

Après quelques années à faire des courses sur routes, et à en remporter certaines, j’ai décidé de m’inscrire dans le club d’athlétisme de ma ville où j’ai pu découvrir d’autres disciplines comme le saut en hauteur, la course de haies et le lancer de poids.

Quand est ce que la course à commencer à devenir une passion sérieuse ?

En Mai 2012, c’était ma première compétition, et une médaille de bronze sur le 50m haies. L’année suivante je pars déjà au championnat de France minime. Je m’oriente sur le saut en hauteur, les haies et les sprint.

Je m’entraine et commence de plus en plus a prendre goût à la compétition.

En 2014 pour ma dernière année en minime je me requalifie au championnat de France juste avant de rentrer au lycée. Durant l’année je réalise une grosse performance en saut en hauteur (1m63 à 15ans) qui me  hisse à la 3e performance française de l’année dans ma catégorie.

 

Parle nous de ton entrée au sein du CREPS

Grâce à cette dernière performance, je rentre dans la structure haute niveau du CREPS de Strasbourg pour le saut en hauteur. Je commence les entrainements quotidiens et j’ai des horaires aménagés avec mon lycée. Je me retrouve avec des sportifs de haut niveau, judo, handball, natation synchronisée, tir, volley, bad, tennis (…)

Durant l’année 2014/2015 je me blesse à la cheville sur laquelle j’impulse (gauche). Infiltration et opération mais rien ne marche. On me demande en mai 2015 de sauter en longueur pour les interclubs avec l’autre pied pour ne pas me faire mal. J’accepte.

Première fois, premier saut, et je saute 5m45, je me qualifie pour le championnat de France.

Et la fabuleuse histoire commence.

Je m’entraine et chaque weekend de compétition je m’améliore.

 

Quelle performance BRAVO

Merci (rires) ! Si on veut oui, car cette performance m’a ouvert les portes de l’équipe de France, mais fermée celles des qualifications aux festival olympique de la jeunesse européenne avec une semaine de retard.

Pendant une année, 2015/2016 je passe mes vacances scolaires un peu partout en France à faire des Stages pour la préparation aux championnats d’Europe Cadet.

Je me blesse durant cette période, je me fais opérer du genou droit avec lequel j’impulse.

Soins, entraînements et patience. En Février 2017, je me qualifie au championnat de France en longueur.

 

Une revenante !

Je fais finaliste.

Mais il n’y a pas que le sport de haut niveau dans ta vie n’est-ce pas ?  

Vous êtes bien informés (rire). En avril 2017, je fais 1ère dauphine de Miss Bas Rhin 2017, une idée de mon directeur haut niveau qui me « pousse » à m’inscrire.

 En septembre 2017, je fais 1ère dauphine de Miss Alsace 2017 aux portes de Miss France.

Ce sont des compétitions qui m’apportent énormément et qui me permettent de naviguer entre deux univers.