ecole-communication-marketing-digital-nantes-formation-paysdelaloire-embauche-antoine-cdi

À PEINE DIPLÔMÉ, DÉJÀ EMBAUCHÉ : rencontre avec Antoine de la Bassetière

Tout au long de leur cursus, les étudiants de l’ISEG Nantes réalisent des stages et/ou des contrats de professionnalisation leur permettant d’acquérir de l’expérience. Un atout non-négligeable pour se démarquer sur le marché de l’emploi et qui facilite également l’intégration professionnelle.

Après le témoignage de Benoît, Lou Anne ou encore Léa, c’est au tour d’Antoine de revenir sur son parcours et sur le poste qu’il occupe aujourd’hui. Ses études fraîchement terminées, il a décroché un CDI en tant que commercial au sein de Docavenue.

Peux-tu revenir sur ton parcours ?

« Mon parcours est assez singulier, dans le sens où j’ai commencé en fac d’économie. J’y suis resté 3 ans avant d’intégrer l’ISEG. J’ai validé un DUG mais il fallait que j’ai un cadre un peu plus privé, donc j’ai rejoint l’ISEG pour trouver cet encadrement et avoir une autre manière de travailler. J’ai été une année à l’ISEG de Lyon pour aussi découvrir une autre ville, comme il y a plusieurs campus, nous avons la possibilité de découvrir plusieurs ambiances. Je suis revenue à Nantes, car j’ai choisi de faire mes études en alternance, évoluer encore une fois dans un nouveau système et avoir de nouvelles opportunités, à savoir trouver un job le plus vite possible. »

Comment as-tu vécu ta 5ème année ?

« La 4ème et 5ème année deviennent plus concrètes, les cours ne sont donc que du « plaisir ». Nous avons la chance, en plus d’être en alternance, d’être une classe assez réduite. La quantité de travail se fait surtout en cours et rarement chez soi, cela est agréable.

Après nous sommes en entreprise, nous travaillons. Je pars du principe qu’aujourd’hui je ne suis pas en stage, j’ai un travail à temps plein et on me fait confiance à 100% pour ce que l’on m’a demandé de faire. C’est très valorisant et en plus à côté de cela nous apprenons beaucoup de choses, beaucoup plus que si nous étions en stage la moitié de la semaine ou un jour par semaine. C’est encore une fois un élément motivant pour avancer et apprendre.

Le PFE (Projet de Fin d’Études) n’est pas facile car nous devons créer un projet en parallèle de tout ce que nous faisons. C’est le côté un peu plus compliqué, cela demande de l’organisation et de la volonté, en soit tout ce que nous sommes censés savoir et mettre en place en cours et en entreprise. Cela va dans la continuité il faut juste être à la fois volontaire et investi. »

Peux-tu nous en dire plus sur le poste que tu occupes ?

« J’ai décroché mon CDI grâce à mon réseau. J’ai commencé avant de chercher du travail, à demander à toutes mes connaissances, mes amis qui travaillaient déjà en entreprise, s’ils avaient besoin de recruter, les types de postes, pourquoi et où.

Aujourd’hui dans mon alternance je suis webmaster. J’ai deux sites internet, e-commerce que j’ai créé et que je dois gérer. Je suis objectivé sur les ventes et je travaille en parallèle avec Google. Je fais énormément de référencement, de SEO (Search Engine Optimization) et de SEA (Search Engine Advertising).

Pour mon CDI je vais être commercial pour Docavenue, une entreprise qui est spécialisée dans la santé et qui vend de la téléconsultation et des agendas en ligne. J’ai envie de connaître le terrain donc être commercial pour pouvoir plus tard réintégrer le milieu du marketing mais un peu plus dans les postes de direction. Pour cela je pars du principe qu’il faut arriver sur le terrain et découvrir le terrain, découvrir ce qu’est le produit que l’on vend, comment on le vend, à qui on le vend, pour justement mieux le faire évoluer. Ceci permet d’avoir des postes de management plus rapidement. Je pense qu’en travaillant sur le terrain cela est plus facile d’acquérir des compétences de management, parce que nous sommes au contact de personnes physiques et nous sommes obligés d’apprendre continuellement grâce à cela. »

L’intégralité de l’interview d’Antoine est disponible en vidéo !

Un grand merci à Antoine pour ce témoignage !

Vous pourrez retrouver prochainement d’autres interviews d’étudiants à peine diplômés et déjà embauchés. 

Fermer le menu