[Stage] Charlotte, MCS4, Assistante RP chez Clinique (Benelux)

Après avoir rejoint l’ISEG Toulouse cette année en spécialisation Digital Luxury Communication & Marketing, Charlotte a décroché un stage au sein de la prestigieuse marque de cosmétiques, Clinique (Groupe Esthér Lauder). Une expérience professionnelle riche qui complète parfaitement sa formation !

Hello Charlotte ! Tu as rejoint la marque Clinique au service RP, quelles sont tes missions ?

J’ai été embauchée pour assister l’équipe des relations presse pour Clinique au Benelux. Clinique fait partie du groupe de cosmétique de luxe : Estée Lauder companies (à la différence de l’Oréal, Estée Lauder ne représente que des marque de luxe).

esteelauder.jpg

Les RP regroupent toute la communication qui n’est pas média (campagnes publicitaires). Nous sommes en contact constant avec des journalistes, des influenceurs, afin de leurs démontrer les bienfaits de nos produts. Le principal travail dans nos bureaux étant de reprendre les communiqués du siège (New York) et les adapter à notre marché, nos consommateurs.
Afin de donner plus d’impact à ses campagnes media, le Groupe s’appuie sur les influenceurs, selectionnées pour ce qu’elles font et non ce qu’elles sont. Clinique va préférer une « petite » influenceuse avec un bon taux d’engagement plutôt qu’une « plus connue » mais qui présente 26 produits en 3 stories.
La relation Influencer/PR n’est pas une mince affaire puisque, pour chacune d’entre elles, le dialogue se veut différent et personnel. C’est également beaucoup de temps entre la veille, la préparation des paquets, l’envoi, pour enfin passer des heures à regarder les stories et posts et voir le produit en question.

clinique.jpg

Nous organisons aussi des événements super sympa, et assez souvent. C’est toujours une grosse charge de travail car il faut tout gérer en même temps (je rappelle aussi que google translate est mon meilleur ami puisque la langue majoritairement parlée ici est le neerlandais…). Gérer plusieurs launch en même temps est grisant car nous avons l’avant-première de toutes les nouveautés, mais c’est une course de fond !
Ma manager a reçu une promotion ces derniers jours, elle ne s’occupe plus seulement de Clinique mais de toutes les marques du groupe (sauf MAC). Je suis donc assez stressée du travail qui va m’attendre mais quelle opportunité !

standclinique.jpg

Comment as-tu trouvé ce stage ?

Pour moi, Estée Lauder est synonyme de réussite à l’américaine. C’est donc déterminée que j’ai utilise sans modération l’outil LinkedIn ! Ma stratégie ? Ajouter le personnel « abordable », pour ensuite ajouter des personnes graduellement plus importantes (car plus on a de relations en commun, plus les demandes seront facilement acceptées).
Une fois une trentaine de personnes du groupe Estée Lauder dans mes contacts (Marketing/Communication, autres), j’ai posté une infographie sympa stipulant ma recherche de stage. Et c’est par InMail (messagerie LinkedIn) que l’on m’a contactée.

charlottem1.jpg

Pourquoi ce stage et comment complète-t-il ta formation à l’ISEG ?

C’est plutôt l’entreprise qui me plait, le monde des PR n’est pas un milieu qui me passionne.
Cependant, en tant que stagiaire, j’ai pu donner des coup de mains au service Marketing, Trade Marketing, Merchandising… Ce stage me permet d’appréhender le fonctionnement d’un grand groupe (et ce n’est pas chose évidente). C’est également un bon complement à mes cours (Digital Luxury) car cette année nous avons étudié les strategies digitales dans le milieu du luxe, j’y retrouve ici tous les codes.

charlottem2.jpg

Pour finir, un conseil à donner pour une recherche de stage efficace ?

Ne pas regarder les announces qui sont proposées (bon si… ok, mais pas en premier !). Il faut s’y prendre à l’avance, lister ce que l’on aime vraiment, les entreprises qui nous font rêver et se lancer de la manière la plus adaptée. Il ne faut jamais se dire que c’est impossible, se rabaisser à quelque chose de plus facile tant qu’on n’a pas essayé. Personnellement, j’ai mis deux mois à collecter toutes les bonnes informations (et pour les timides c’est une méthode où on ne se mouille pas trop).

Deux petits tips en entretien qui ont toujours joué en ma faveur :

A mon avis, la clef c’est l’annalyse, on croit souvent qu’après avoir envoyé des milliers de CV, il n’y a plus qu’a attendre et lors de l’entretien (s’il y en a un) on est plus trop sûr de soi.
Si le travail a été préparé, c’est là où l’on se démarque des autres !