Moi, Moche et Bon : la success story anti-gaspi alsacienne !

Cette semaine, dans le cadre des Rencontres Métiers de l’ISEG Strasbourg, nos étudiants ont eu l’occasion de rencontrer les fondateurs de « Moi, moche et bon ».

invitestrasbourg.jpgMoi moche et quoi ?

Moi, moche et bon est une start-up lancé en 2015, par trois amis étudiants ayant comme valeur commune la volonté de réduire le gaspillage alimentaire.
En effet, « En France, près de 30% des fruits et légumes sont écartés du circuit de la consommation car ils ne rentrent pas dans les normes de calibrage de la distribution. ».

Et c’est pile à ce niveau de la chaine de distribution que « Moi, moche et bon » intervient.

Le concept est simple : réduire le gaspillage alimentaire en Alsace en limitant les pertes venants du tri imposé par les grandes surfaces (calibrage, formes, etc).
Moi, moche et bon permet de revaloriser ces fruits qui étaient destinés à la poubelle en les jugeants uniquement sur leurs qualités nutritionnelles et gustatives.

Lancement et crowfunding

« Moi, moche et bon » s’est développé grâce la plateforme de financement participatif Ulule. Ils ont réussi à récolter 13 000 euros grâce à la plateforme de financement participatif Ulule.

Et maintenant?

invitestrasbourg2.jpg

Le fondateur de « moi moche et bon » a expliqué le plan de développement commercial à destination de la grande distribution, avec, dans une première étape, une présence dans une trentaine de magasins en Alsace. D’ici quelques semaines le jus de pomme de la société coopérative d’intérêt collectif baptisée Moi moche et bon débarque dans tous les magasins Carrefour d’Ile-de-France et du Grand Est, sous la marque Tous antigaspi.

Et forcément les stocks ont grossis depuis le début de l’aventure en 2015

Moi-Moche-et-Bon-jsu-de-pomme-alsacien-start-up-1.jpg

L’idée est belle et marche : on peut désormais boire du bon jus de pommes à Strasbourg tout en choisissant de financer une économie locale et sociale.