Wedding Planner, une passion pour le meilleur et pour le pire...

Avez-vous déjà rêvé d'un mariage sur le thème de Disney ? Installé dans un château de verre, avec un manège, un feu d'artifice et une sublime cérémonie ? Et bien Natacha Boutault l'a fait.

natacha boutault 1.JPGNous avons eu l'occasion de la rencontrer pour échanger à propos de son métier. Wedding Planner pour son agence Instant de partage depuis 2010, Natacha a fait de sa passion son métier. Créer des mariages et créer les plus beaux jours de la vie de nombreux couples est son quotidien. L'humain et la franchise étant deux éléments centraux de son travail et qu'elle mettra toujours en priorité, font de son agence, une des plus qualitative de Nantes. Au début de son activité, elle comptait à son actif entre 12 et 15 mariages par an pour ensuite réduire ce nombre entre 4 et 8 afin de privilégier la qualité de l'organisation à la quantité de mariages. Avec son équipe, composé d'un contrat professionnel, d'un salarié, d'une stagiaire et d'elle-même ; elle s'occupe de tous les détails du mariage et se doit d'anticiper tous les instants de ce merveilleux moment.

Natacha a, par ailleurs, développé son agence en créant ses propres salons du mariage afin d'étendre son réseau et son activité. Avec une 7ème édition de salon du mariage à Nantes sous le thème « Jump in Love », Instant de partage est donc devenue une agence polyvalente dans l'événementiel lié au mariage. Cependant, Natacha énonce que le métier de Wedding Planner est un métier de passion et non d'argent puisqu'il s'agit d'un travail 24 heures sur 24. Son agence fonctionnant par forfait, elle ne compte donc pas ses heures et se donne entièrement à son travail et le couple pour lequel elle réalise un rêve.

Entre 100 et 300 heures de travail, soit entre 5 et 13 jours d'organisation non-stop. C'est le temps nécessaire à la préparation d'un mariage, temps qui varie selon les couples. Tout cela ne prend évidemment pas en compte les appels urgents ou les déplacements de Natacha en cas d'urgence ou de crise dans le couple. En effet, être Wedding Planner ce n'est pas uniquement de l'organisation mais aussi du relationnel, car il faut faire face aux mariés indécis, aux crises d'angoisses, aux peurs et frustrations des couples. Ainsi, c'est à Natacha d'être présente pour les rassurer, les guider ou les calmer peu importe l'heure de la journée ou de la nuit. Les qualités essentielles requises selon elle sont l'empathie, l'écoute et l'endurance ce qui souligne l'importance du relationnel sur l'organisation.

Il est également important de dire qu'il ne faut pas se fier aux mariages télévisés et aux « strass et paillettes » car ce métier est un métier d'ombre et d'acharnement. En effet, il y a très peu de reconnaissance et de gloire ; exceptés de la part du couple. Cependant, Natacha a la chance d'avoir de très beaux souvenirs des 60 mariages qu'elle a pu organiser. Le plus beau moment d'un mariage est selon elle : « Lorsque l'on voit le marié poser ses yeux sur sa femme, on sait que l'on a réussi ». Il y eu aussi de moins beaux souvenirs comme une crise cardiaque d'un papa du couple en sortant de la mairie. Il y a donc des imprévus à gérer, mais l'agence fait tout pour permettre à ses clients de pouvoir rêver. Elle préfère ainsi prioriser le rêve de ses clients pour ensuite l'adapter à leur budget afin de pouvoir créer le mariage le plus proche de leurs souhaits.

C'est certainement grâce à ses valeurs que ses clients gardent contact avec elle, avec qui ils ont partagé un moment intime et exceptionnel. Que ce soit avec des faire-part de naissance ou encore des petits cadeaux et attentions, les couples montrent qu'ils n'oublieront pas ce qu'elle a pu créer pour eux. Ainsi, parmi ses 60 mariages, elle n'a eu que quatre divorces, deux qui n'ont pas abouti dû à des circonstances atténuantes, un qui fut reporté et un qu'elle a décidé d'arrêter. Un seul NON fut prononcé, qui était une blague du marié et qui a causé le report du mariage ; un humour qui ne ferait pas rire tout le monde...

Natacha conclut cette conférence en expliquant qu'il ne s'agit pas du métier qu'elle exercera toute sa vie, car sa créativité s'épuisera et qu'elle ne souhaite pas décevoir des couples. Elle se dirigera donc vers de la formation pour former les Wedding Planner de demain. Alors, à vos candidatures !

Cet article vous est proposé par : Manon Kowalewski, étudiante en 3e année.