[L'ISEG a un incroyable talent] Loré, MCS3, "L'endurance est clairement le centre de ma vie"

Après un DUT Communication, Loré nous a rejoint en 3è année au mois de septembre. Cavalière émérite d'endurance, elle allie études et passion : l'endurance équestre.

27294288_1661049503941656_1359069536_n.jpg

Hello Loré, tu es étudiante en 3è année à l'ISEG et championne d'équitation. Peux tu revenir pour nous sur ta carrière, comment est née ta passion ?

Alors, tout d'abord je ne suis pas championne. J'essaie de le devenir !

J'ai commencé l'équitation à l'âge de 3 ans dans un centre équestre classique puis vers 13 ans, je suis arrivée dans une écurie d'endurance de petit niveau où j'ai appris les bases de l'endurance équestre. Depuis 2016 je monte dans une écurie de professionnels avec une vraie équipe et un panel de chevaux avec de grandes qualités.

L'endurance est une discipline qui ressemble au marathon c'est-à-dire parcourir une longue distance en un temps minimum avec le même cheval et dans la même journée au trot et au galop. Les distances vont de 20km à 160km, elles sont jalonnées de contrôles vétérinaires tous les 30km environ afin de garantir une santé irréprochable aux chevaux.

Depuis 2 ans et demi j'évolue dans cette écurie sous les couleurs d'une écurie du Qatar (UQF Endurance Qatar) qui appartient à un membre de la famille royale ainsi que pour les couleurs de mon écurie en France (Le Haras du Moulin), mais il m'arrive également de monter des chevaux au pied levé pour d'autres écuries. Cette double casaque me permet de courir des grosses courses de niveaux national et international c'est-à-dire de 40km à 120km junior et sénior en France et à l'étranger (Qatar, UAE, Espagne..). Il faut savoir qu'autour du couple en compétition il est nécessaire d'avoir une équipe d'assistance de 3 personnes environ qui sont présentes pour rafraîchir le cheval et faire en sorte qu'il passe au contrôle vétérinaire le plus rapidement possible (l'accès au contrôle vétérinaire n'est possible que lorsque la fréquence cardiaque du cheval est égale ou en dessous de 64 pulsations par minute). Il m'arrive donc fréquemment d'aller en compétition même si je ne monte pas à cheval pour faire l'assistance à mes coéquipières et m'occuper des chevaux.

Mes plus beaux résultats de ma jeune carrière (sans compter toutes les courses de qualifications des jeunes chevaux) :

⁃ Ladies Race 100km à Dubai en 2015

⁃ Championne de France junior par Région (Aquitaine) en 2016

⁃ 21éme au Championnat de France2016 sur 120km Junior

⁃ 3éme sur la CEI* (90km) à Ligniére en 2017

⁃ 11éme sur la CEI** (120km senior) de Florac en 2017

⁃ 14éme sur la CEIJYR ** (120km Junior) de Fontainebleau en 2017

⁃ 38éme sur la CEI** (120km senior) de Monpazier en 2017

J'ai la chance de monter dans une écurie où il y a des employés pour entrainer les chevaux lorsque les cavalières de course ne peuvent pas entrainer, je rentre cependant tous les week ends chez moi à Pau pour aller entrainer les chevaux. Étant sur Toulouse la semaine je reste en contact avec l'écurie pour être au courant de tout ce qui concerne les chevaux en préparation pour les courses car ces derniers sont de vrais athlètes, ils ont droit au tapis roulant, séance de galop à l'hippodrome, ostéopathe, nutrition adaptée..

27267362_1661049363941670_1435798790_o.jpg

Qu'est ce que l'équitation t'apporte dans ton quotidien et durant tes études ?

L'endurance est clairement le centre de ma vie, je passe beaucoup de mes week ends en courses ou à monter à cheval ! Le fait d'être en week end le jeudi midi est pour moi très important puisque cela me permet de rentrer entrainer mes chevaux. Cette discipline me permet également de beaucoup voyager en France et à l'étranger, mais aussi d'avoir une équipe géniale avec qui partager les victoires comme les défaites, nous sommes très proches on fait également d'autres activités à côté de l'équitation et cela est un vrai soutien pour moi.

27335295_1661049417274998_1124396610_o.jpg

Des projets, déplacements, compétitions à venir ?

En ce qui concerne mes projets : je souhaite travailler plus tard au Moyen Orient en tant que chargée des relations publiques dans une grosse écurie. Pour les compétitions cela va dépendre du retour ou non d'une partie de nos chevaux qui sont partis passer l'hiver au Qatar, mais j'ai déjà prévu de courir à Fontainebleau début mars sur 120km ou 90km (cela dépendra de la forme des chevaux en début de saison), puis ensuite les qualifications de nos jeunes chevaux qui débutent leur carrière sur 40km et ensuite des courses internationales tout au long de l'année. Côté déplacements j'aimerais bien aller Dubaï ou Doha en fin d'année pour aller courir quelques courses dans le désert !

27153389_1661049517274988_171337661_n.jpg