[Invité de la semaine #12] : Google, Facebook, Twitter puis Nantes

Avant d’exercer son activité de consultant auprès des dirigeants d’entreprise à propos des réseaux sociaux, Aurélien de Sorbay est passé par les plus grands.

ecole-marketing-communication-iseg-nantes-paysdelaloire-formation-bac-ISEGuest-AureliendeSorbay.jpgIl y a une vingtaine d’année, il a commencé à travailler en tant que commercial chez DoubleClick où il vendait de l’espace publicitaire sur le web à des annonceurs et des agences. A cette époque apparaît Google, qui commence à commercialiser des mots clés sur le net et contacte Aurélien afin qu’il dirige le tout nouveau bureau de Google France. Le géant du web qui compte aujourd’hui plus de 600 employés en France a fait ses premiers pas dans l’hexagone avec seulement quatre personnes dont Aurélien de Sorbays. Ils démarchent les agences pour vendre des mots clés, des espaces publicitaires, lancent Adwords et Gmail puis « c’est devenu une grosse machine ».

Sept ans plus tard, c’est Facebook qui l’appelle. Cette toute nouvelle plateforme de social médial commence à se développer et veut monter un bureau en France. Aurélien de Sorbay monte le bureau au côté de Damien Vincent, qui a eu le poste de directeur général chez Facebook France. Encore une fois, ils n’étaient que quatre, dans un petit bureau, bien loin de celui qui se trouve actuellement Rue Ménard, à deux pas de l’opéra de Paris. Aurélien reste cinq ans dans la boite puis rejoint Twitter pour monter le bureau français où il est resté trois ans. Après quinze ans à travailler pour ces géants du web, Aurélien de Sorbay est contacté par Snapchat mais décline l’offre tout en leur proposant de les aider en tant que consultant.

Lors de ces expériences, Aurélien a eu la chance de rencontrer des mastodontes dans leur domaine tels que Mark Zuckerberg, Sergei et Larry ainsi que Eric Schmidt.

Quand il nous parle de plateformes telles que Google, Twiter ou encore Facebook, on a du mal imaginer qu’il parle de ces mêmes plateformes que nous consultons désormais des dizaines de fois par jour. A l’époque, c’est à la télévision que nous faisions de la publicité, puis nous sommes passés à l’ère du digital. A l’heure actuelle, les entreprises investissent énormément dans ce domaine : on peut notamment prendre l’exemple de Carrefour qui a récemment mobilisé 2,8 milliard d’euros pour le digital. De plus, les milieux du Marketing et de la communication ont énormément évolué, Aurélien nous conseille de rester à l’affut et de travailler ensemble, pour avoir une vision à 360°.

Dans un futur proche, Aurélien voit un marketing d’influenceurs. Avec les réseaux sociaux et les marques qui cherchent à faire toujours plus de ventes et à se rapprocher de leurs consommateurs, on voit apparaitre de plus en plus d’influenceurs et d’ambassadeurs de marque sur les réseaux. La Chine se place en tête de cette nouvelle tendance avec 30% des comptes Nice (Instagram Chinois) qui compte plus de 10 000 followers. De plus en plus, les marques font appels à leurs clients pour vendre leurs produits. Serait-ce une nouvelle ère dans le monde du Marketing et de la Communication ?

Cet article vous est proposé par Alice Courtet, étudiante en 3e année.