[ISEGuest] Frédéric Cherouvrier (Orange), un parcours sous le signe de l'expérience

Ce mardi 5 décembre, c'est au tour de Frédéric Cherouvrier, aujourd'hui responsable de la communication digitale chez Orange, de venir nous présenter son parcours, ses anecdotes et ses conseils. Une intervention très interactive avec les iségiens de 3ième année.

201410210237-full.jpg

De la pratique, encore de la pratique, toujours de la pratique...

Frédéric Cherouvrier s'est formé « sur le tas ». N'ayant pas de diplôme, il part sur les routes en 1978. Et ces routes le conduisent à exercer plusieurs corps de métiers. Entre les postes de comptabilité et ceux de magasinier, il ne s'arrête pas. A cette époque, le minitel était en pleine expansion et il pouvait observer les prémisses d'Internet. Il se lance alors dans cet univers et se fait embaucher par Comed. Là où commence son apprentissage digital.

De la messagerie rose à la télécommunication...

Qu'est-ce que Comed ? Comed est une entreprise de messagerie rose dans laquelle il développe des serveurs et où il peut créer des hébergements à partir du minitel. Il commence tout doucement à toucher à l'informatique. Frédéric s'est lancé dans Comed dans le but de comprendre l'utilisation du minitel et de pouvoir le proposer à des entreprises. Pour lui, avancer en même temps que le développement d'internet a été une réelle opportunité. Il créait petit à petit une valeur ajoutée que les entreprises n'allaient pas tarder à rechercher.

Au bout d'un an et demi, il décide de quitter Comed. Cependant, il avait réussi à se constituer un carnet d'adresse intéressant. Ayant travaillé avec plusieurs agences afin de leur apporter ses compétences, il était arrivé à avoir une bon catalogue de sociétés et donc de bonnes références.

En 1993, son histoire avec la télécommunication commence... Il entre chez France Télécom toujours pour travailler sur le minitel. Deux ans plus tard, il travaille sur Internet : une nouvelle force de vente. Avec cette entreprise, il a eu l'opportunité de travailler sur la création d'un site pour l'Eglise Catholique par exemple en 1996. Il a également eu la chance de travailler, lors de la Coupe du Monde de 1998, avec des joueurs brésiliens afin de les former à Internet : Une de ces plus belles anecdotes.

L'appel de la ville rose...

En septembre 1999 une nouvelle vie s'offre à Frédéric. N'ayant eu que des opportunités parisienne, c'est cette année-là qu'il arrive à Toulouse pour une réunion avec La Dépêche. L'entreprise recherchait à ce moment-là, à recruter une personne avec un profil similaire à Frédéric. Après réflexions, il se lance et aménage il y a 18 ans au cœur de la ville rose. Au sein de La Dépêche, Frédéric Cherouvrier s'occupait de gérer les partenariats et de former les salariés à Internet. Et en 2001 il réalise une action de communication qui restera dans les annales. Partenaires du Rio Loco cette année-là, ils sont les premiers à diffuser le festival en direct live sur Internet. Frédéric prend alors la décision de s'intéresser aux différentes innovations.

Frédéric Cherouvrier et Orange...

En tant que chef de projet innovations, Frédéric commence sa longue histoire avec Orange. Et petit à petit, et voyant l'importance que commençaient à prendre les réseaux sociaux, il se rend à la direction régionale et se bat pendant 6 mois pour avoir la main dessus et pouvoir y communiquer. Aujourd'hui l'entreprise est présente sur Twitter et a une page boutique sur Facebook. Frédéric confie qu'Orange à le souhait de s'orienter vers d'autres réseaux sociaux. Il devient alors responsable de la communication digitale il y a 1 an et demi.

Frédéric Cherouvrier nous explique que la société est structurée en région et qu'Orange Occitanie souhaite gagner en visibilité. Il met un point d'honneur à nous donner quelques conseils... Selon lui, la prise en main et la débrouille sont les clés de la réussite. Il ne faut pas attendre qu'on nous apporte tout et qu'il faut impérativement commencer à faire nos propres relations publiques. Il souligne aujourd'hui l'importance d'avoir une empreinte digitale.

Frédéric Cherouvrier via son parcours atypique, a su donner envie aux étudiants de se battre et de développer leurs personnalités professionnelles. De quoi créer pleins de projets...

Cet article vous est proposé par Sophie, MCS3